Couverture : Le Rav Avraham Wolff, à gauche, grand rabbin et directeur de la communauté juive d’Odessa et du sud de l’Ukraine

Les communautés juives d’Ukraine relèvent le défi du COVID. Avec l’effondrement du système de santé du pays, les organisations Habad d’Odessa et de Kiev travaillent sans relâche pour fournir à leurs membres, en particulier aux personnes âgées, le meilleur soutien médical.

ISRAEL HAYOM – Lorsque le coronavirus a commencé à faire des ravages à travers le monde, les communautés juives du monde entier, connues pour leur sens de la communauté et leur gentillesse, se sont mobilisées pour aider leurs membres, les personnes âgées en particulier.

L’Ukraine en est un excellent exemple. Avec l’effondrement du système de santé local, plusieurs communautés ont créé leurs propres hôpitaux, distribué de la nourriture et fourni une aide médicale et financière pour aider les membres pendant les périodes difficiles.

À Odessa, qui est située dans le nord-ouest de l’Ukraine, la communauté juive a pris de sérieuses précautions contre le COVID, et l’organisation locale Habad a réduit au minimum la vie communautaire.

Ses bénévoles ont distribué des milliers de colis alimentaires aux membres de la communauté, aux écoles juives, aux jardins d’enfants, aux orphelinats et à l’université juive locale.

Le grand rabbin Habad d’Odessa, le Rav Avraham Wolf, a dirigé la création d’un centre médical temporaire pour les personnes âgées avec l’aide du maire local et de son personnel.

L’organisation a transféré les étudiants de son internat dans des appartements spécialement loués et a transformé l’école en un service de coronavirus, qui a fourni aux personnes dans le besoin une aide médicale et financière.

« Au moment où, pour des centaines de familles la situation s’est aggravée, la communauté s’est mobilisée et sa coopération efficace et réconfortante a largement dépassé mes attentes », a déclaré le Rav Wolf.

Habad a également mis en place une synagogue extérieure pour les membres qui souhaitent assister aux prières et aux masques obligatoires et aux contrôles de température avant d’entrer.

Pendant ce temps, ‘Habad à Kiev travaille à établir une coopération technologique entre Tel Aviv et la capitale ukrainienne, considérée comme le centre technologique du pays.

Ces dernières années, de plus en plus d’Israéliens travaillant dans la haute technologie, le droit, la finance et l’immobilier, ont déménagé à Kiev et cherchent des moyens de préserver leur mode de vie juif à l’étranger.

Avishai Ankari, VP Tech Lead chez Papaya Global, une société israélienne spécialisée dans la gestion automatisée des effectifs, a déménagé à Kiev il y a deux ans.

«J’ai décidé de m’installer ici à cause de la communauté juive établie qui continue de croître», a-t-il déclaré à Israel Hayom.

« Ce filet de sécurité a transformé la communauté en ma maison israélienne et juive, un sentiment qui s’est intensifié avec l’épidémie du coronavirus. »

Avishai Ankara, dont le partenaire est ukrainien et est actuellement en cours de conversion, a récemment eu une crise cardiaque. « Mon premier appel a été à ‘Habad. La communauté nous fournit un lien social, et nous ne nous sentons pas loin de chez nous en Israël. »

Il a souligné que les Ukrainiens locaux traitaient la communauté juive et les Israéliens avec respect et que le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui se trouve être juif, et d’autres parlementaires et hommes d’affaires étaient actifs dans les affaires avec les Israéliens.

Les employés de la branche ukrainienne de WIX étudient même l’hébreu une fois par semaine pour entrer en contact avec des collègues israéliens, a déclaré Avishai Ankari.

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
     
%d blogueurs aiment cette page :