Un nouvel appareil prend des photos des oreilles et de la gorge, enregistre les sons de la respiration, du cœur et des intestins et mesure même le niveau d’oxygène dans le sang. Les résultats qui apparaissent sur l’appareil, qui remplace l’examen physique, sont envoyés au médecin traitant qui pourra réaliser un diagnostic à distance.

ynet

Des scientifiques israéliens ont inventé un artefact qui se connecte au téléphone portable et effectue un examen physique complet qui est envoyé au médecin, permettant de remplacer un examen clinique.

La médecine à distance est devenue une partie intégrante de la médecine ces dernières années, et les sociétés médicales permettent déjà aux utilisateurs de communiquer avec le médecin sans avoir à se rendre à l’hôpital, et à la place de faire les examens à la maison. Le nouveau dispositif israélien permet une analyse physique à distance via le téléphone portable.

Le nouvel appareil, qui porte le nom de myhomedoc, dispose de capteurs qui s’adaptent facilement au téléphone portable et vous permettent de prendre des photos des tympans des oreilles, du pharynx, d’entendre les bruits du cœur et des poumons grâce à un stéthoscope numérique, mesurer la fièvre et le pouls, et même déterminer le niveau d’oxygène dans le sang.

Grâce à une connexion Bluetooth, les résultats sont enregistrés sur le smartphone et envoyés au médecin traitant, qui voit les images, entend les sons enregistrés et peut établir un diagnostic à distance.

L’idée de l’appareil est venue de l’esprit de Nir Raz et de son épouse Shiri, qui cherchaient un moyen d’éviter d’avoir à se rendre avec l’enfant malade à la clinique, ce qui pourrait augmenter le risque d’infection et de contracter des maladies infectieuses.

La fabrication de l’appareil a pris environ trois ans, au cours desquels des tests rigoureux et approfondis ont été effectués qui ont montré que les simulations ou les images indiquées par l’appareil sont exactes et précises. Des tests sont en cours aux États-Unis afin d’envoyer l’appareil à la FDA pour autorisation. En même temps, il sera étudié dans l’un des hôpitaux d’Israël. L’appareil sera commercialisé dans quelques mois sur le marché israélien et mondial.
“Nous nous attendons à ce que l’appareil remplace à court terme les visites chez le médecin”, a déclaré Shabtai Negri, PDG de la société en développement. “Il est prévu qu’il facilitera les systèmes de santé afin de réduire la charge et facilitera également les patients qui peuvent éviter de se déplacer et envoyer les tests de n’importe quel endroit du monde.”

Dans quelques mois, l’appareil sera mis en vente en Israël et dans le monde.

 

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG