Ils se sont rendus à Asunción pour certifier les processus de viande casher qui seront commercialisés en Israël, l’un des principaux marchés d’exportation du pays sud-américain. Le ministère des Affaires étrangères a indiqué qu’ils évoluent sans complications.

Ynet

Le ministère paraguayen des Affaires étrangères a rapporté que cinq rabbins arrivés dans le pays pour certifier les processus de viande casher commercialisés sur le marché israélien étaient infectés par un coronavirus. “Ils sont cinq sur un peu plus de 80, ils ont été testés positifs et sont mis en quarantaine dans un refuge à Asunción. Ce sont des cas bénins et évoluent normalement”, a déclaré à l’agence AFP Federico

González, ministre consultatif des Affaires internationales du Paraguay. “Nous sommes tous exposés au virus, quelle que soit la nationalité”, a-t-il ajouté.

Le groupe de rabbins est arrivé dans la capitale paraguayenne il y a deux mois et avant de commencer leur travail, ils se sont soumis à l’isolement préventif prévu par le protocole local. Ils travaillent dans six abattoirs du pays, dont l’un d’eux a rapporté il y a une semaine que 115 travailleurs avaient été infectés par le COVID-19.

La délégation religieuse veille au respect des procédés d’abattage et d’emballage casher pour la viande envoyée en Israël, l’un des clients les plus importants du marché du bœuf paraguayen.

Selon la Chambre de la viande paraguayenne, en 2019, quelque 20000 tonnes de viande ont été exportées vers Israël et quelque 7400 tonnes ont été expédiées jusqu’à présent cette année, un flux qui a été interrompu pendant quelques semaines en raison de la fermeture des frontières provoquée par la pandémie. En avril seulement, les exportations de viande paraguayennes ont chuté de 30%.

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG