Les synagogues resteront ouvertes pour le moment, décide le gouvernement, mais seront limitées à 19 fidèles. Le premier ministre prévient qu’un verrouillage complet sera peut être nécessaire.

Le gouvernement israélien s’est réuni lundi pour une réunion d’urgence afin de délibérer sur un certain nombre de mesures proposées visant à lutter contre la propagation du coronavirus.

Au cours de la réunion, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a averti que la nouvelle propagation du virus pourrait forcer le gouvernement à refermer le pays dans un bouclage national complet. « Nous sommes à un pas d’un verrouillage complet », a déclaré Netanyahu.

Néanmoins, les ministres du gouvernement ont voté pour adopter des versions adoucies des restrictions proposées par le ministère de la Santé, rejetant la fermeture complète des synagogues et acceptant plutôt de limiter le nombre d’adorateurs autorisés à un moment donné à 19.

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri (Shas), qui s’est fermement opposé à l’appel du ministère de la Santé à fermer toutes les synagogues, a rédigé l’accord de compromis qui a été adopté par le gouvernement.

Le gouvernement a également voté pour limiter le nombre de convives dans les restaurants, avec 20 convives autorisés à l’intérieur et 30 supplémentaires autorisés à l’extérieur.

Les plages et les parcs ne seront pas fermés pour le moment, malgré les propositions du ministère de la Santé et du Conseil de sécurité nationale en faveur de fermetures, bien que le gouvernement puisse soutenir la limitation des heures d’ouverture des plages et des parcs au public.

En outre, le gouvernement devrait soutenir la fermeture des gymnases, des boîtes de nuit et l’annulation des grands événements culturels.