Le plan de confinement prévoit la fermeture d’entreprises et d’écoles, ainsi qu’une réduction des transports en commun.

 

Selon le plan de confinement prévu, les écoles israéliennes fermeront mercredi et un confinement complet entrera en vigueur à 6 heures du matin, vendredi matin, veille de Roch Hachana.

Le plan, qui implique un confinement complet pendant deux semaines, doit encore être approuvé par le gouvernement israélien dimanche.

Dans la première étape du plan, les déplacements seront limités à 500 mètres autour du domicile d’une personne et toutes les entreprises seront fermées, y compris les magasins, les lieux culturels et de divertissement, les sites touristiques et toute entreprise qui gère les clients en face à face. Les restaurants seront autorisés à offrir la livraison ou à emporter uniquement.

Les entreprises essentielles pourront continuer à fonctionner. Ceux-ci comprennent les magasins d’alimentation, les pharmacies, les magasins d’hygiène, les magasins de communications, les magasins de matériel médical et les magasins qui vendent des produits ménagers essentiels.

Pour le secteur public, le plan prévoit que les entreprises fonctionnent avec seulement 30% des employés présents au bureau, conformément aux exceptions prévues pour éviter les dommages aux services essentiels.

Pour le secteur privé, le ministre des Finances demandera au gouvernement d’approuver un plan en vertu duquel pas plus de 10 employés ou 30% des employés travaillant normalement au bureau – selon le montant le plus élevé – seront présents au bureau, tout en permettant des lieux de travail essentiels pour continuer à fonctionner.

Les transports en commun pendant chacune des étapes seront réduits en fonction de la quantité d’activité sur les lieux de travail pendant cette étape, de manière à empêcher les personnes de se déplacer d’un endroit à l’autre, autrement que vers et depuis les lieux de travail essentiels et les lieux de travail autorisés à fonctionner. .

Si les taux d’infection baissent, Israël passera d’un confinement complet à une deuxième phase, avant les vacances de Souccot . À ce stade, la limite de 500 mètres sera supprimée, mais le système éducatif et les entreprises resteront fermés, et les restrictions sur les lieux de travail dans le secteur public se poursuivront.

Le ministère des Finances estime que le coût économique de ces deux étapes s’élèvera à environ à 5,5 milliards de dollars.

Un rapport du ministère de la Santé soumis à la Commission des affaires étrangères et de la défense montre que depuis le 1er juillet, 978 000 Israéliens ont été mis en quarantaine. Le député Zvi Hauser (Derech Eretz), qui dirige le comité, a appelé à une évaluation de la question de savoir si la période de quarantaine peut être réduite de deux jours, après qu’un test de coronavirus a été effectué le neuvième jour. Traduit de israelnationalnews

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :