La spiritualité est un concept souvent associé aux pratiques rituelles, à l’étude de la Torah, à la prière ou la pratique des Mitsvot. On l’imagine moins souvent dans la routine quotidienne, surtout dans les tâches ménagères. Pourtant, comme l’a déclaré le Rabbi lors d’un congrès de femmes, ces actes du quotidien peuvent aussi être une façon sainte de servir D.ieu. Dans le rôle de mère, chaque geste pour le bien-être de ses enfants peut être vu comme une manifestation d’amour divin.

Chaque matin, quand une maman sélectionne avec soin des vêtements propres pour habiller ses enfants, cela peut sembler une tâche ordinaire. Cependant, le Rabbi nous rappelle que c’est une manière de se connecter à la spiritualité. C’est un acte d’amour et de soin, une dévotion qui transcende le quotidien pour toucher quelque chose de plus profond, de plus saint.

De la même façon, lorsque la mère prépare des repas nutritifs pour ses enfants, elle ne fait pas seulement cuire des aliments. Elle nourrit les corps de ceux qu’elle aime, avec une attention particulière à leur santé et à leur croissance. Cette nourriture, choisie et préparée avec amour, est un acte de service divin. Elle est un lien tangible entre le monde matériel et le spirituel.

Le soir, lorsqu’elle vérifie que toutes les fenêtres sont bien fermées, la mère ne fait pas simplement un contrôle de routine. Elle assure la sécurité de sa famille, elle protège ses enfants contre les éléments. Cette diligence, cette préoccupation constante pour le bien-être de ses proches, c’est une autre forme de dévotion. C’est un geste de protection qui reflète l’amour infini de D.ieu pour ses créatures.

Le Rabbi nous rappelle ainsi que la spiritualité n’est pas seulement réservée aux moments de prière ou de réflexion profonde dans l’étude de la Torah. Elle se trouve aussi dans les actes simples et quotidiens de soin et d’amour que nous offrons aux autres. Le rôle de mère est ainsi imprégné de spiritualité. Chaque geste, chaque décision, chaque moment passé à s’occuper de ses enfants est un acte de service divin.

La mère, dans sa douceur et son dévouement, devient alors une manifestation de l’amour divin sur terre. Chaque tâche, aussi banale soit-elle, devient une prière, une célébration de la vie et de l’amour. Ainsi, nous comprenons que la spiritualité n’est pas seulement une affaire de synagogues, de Yechivot, elle est présente dans chaque instant de notre vie, dans chaque geste d’amour que nous posons. Et c’est dans cette compréhension que nous découvrons la véritable sainteté du quotidien.

 

%d blogueurs aiment cette page :