Une marche contre les actes antisémites est prévue dimanche à New York, où vit la plus grande communauté juive en dehors d’Israël. Le nombre d’attaques à caractère antisémite a fortement augmenté en 2019, entraînant notamment le renforcement de la présence de la police à Crown Heights, le quartier juif ultraorthodoxe. Reportage.

 

Crown Heights, un des quartiers ultra orthodoxes au cœur de Brooklyn. Ici les habitants vivent au rythme des prières. Après les récents attaques antisémites à New York, les fidèles expriment à la fois un mélange de crainte et de défiance.

“je crois qu’ils savent qu’il y a des gens armés par ici. Nous avons des bombes lacrymogènes. Quand ils vont arriver, ils vont avoir une sacrée surprise. On ne va pas rester sans rien faire comme un agneau à l’abattoir.” 

Selon les chiffres de la police 421 crimes racistes ont été enregistrés à New York en 2019, et la moitié visaient la communauté juive. Une torsion grandissant que l’on ressent très bien ici, dans ce quartier ultra orthodoxes de Brooklyn.

“Il y a une semaine on a vu quelqu’un entrer dans la synagogue. J’étais en train de prier. Il est entré et il a dit : “je vais vous tuer, je vais tuer! tous les juifs!”. ils ont réussi à l’attraper et on s’est rendu compte que c’était un malade mental”.

Face a la menace certains habitants se préparent. Ce barbier à distribué des bombes lacrymogènes. En quelques jours tout son stock était épuisé.

“Je ne crois pas que les bombes lacrymogènes vont vraiment arrêter ces attaques, mais je pense que cela rassure ceux qui la porte dans la rue. Les gens ne peuvent pas marcher en baissant les yeux. Si ils marchent comme si la rue leur appartient personne ne les attaquera.”

La sécurité a été renforcé dans tous les quartiers orthodoxe de la ville. En plus de la police les “anges gardiens”, une organisation de bénévoles assurent des patrouilles nocturne.

“Nous avons vu toute une bande de jeunes dans le quartier de Williamsburg l’autre nuit. Dès qu’ils nous ont vu ils se sont enfuis mais ils préparaient quelque chose. Ils cherchaient clairement des juifs et cherchaient des chapeaux noirs comme ils disent. Ils veulent frapper des juifs et emporter leurs chapeaux noirs comme un trophée. ils n’ont pas pu le faire cette nuit là, parce qu’ils nous ont vu et ils se sont dispersés”.

Une présence est un soutien très apprécié par la communauté.

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG