Le Dr Mordechai Lipo, 71 ans, vit dans le quartier Bayit Vegan de Jérusalem. Bien connu comme le médecin qui a soigné le Rav Tzvi Yehuda Kook, chef du Mercaz HaRav Yeshiva, dans les dernières années de la vie du Rav Kook, il a été appelé à traiter de nombreux érudits de la Torah au cours de sa carrière, y compris Baba Sali et l’ancien grand Rabbin Mordechai Eliahou.

Récemment, le Dr Lipo a fait les manchettes concernant un traitement qu’il a développé pour guérir diverses maladies dont le stress et la tension artérielle, et des preuves préliminaires indiquent que la «thérapie Kinor Lev» du Dr Lipo peut aider les patients à faire face et à guérir de Covid-19.

Le kit du Dr Lipo, qui peut être commandé par courrier, contient un capteur de doigt, une application de biofeedback, une carte musicale et des instructions audio et visuelles. (Le Dr Lipo souligne qu’il est essentiel que la thérapie commence pendant que le patient est conscient et avant d’avoir besoin d’un respirateur.)

Pouvez-vous décrire brièvement votre travail en ce qui concerne le stress?
Depuis près de deux décennies, je travaille sur des méthodes de gestion du stress, qui est l’un des maux de notre génération. Le stress a de nombreux effets secondaires négatifs – sur le cœur, sur la circulation sanguine, sur la respiration, sur le système immunologique et sur des maladies telles que le cancer et la maladie d’Alzheimer.

Le stress affecte directement le cerveau et le système nerveux autonome. Alors que le stress peut parfois être un outil de survie positif, le stress résultant du niveau élevé d’anxiété qui caractérise la vie moderne peut conduire à des maladies chroniques.

Comment fonctionne le programme Kinor Lev?
Au cours des dernières années, j’ai développé une méthode pour équilibrer le système nerveux autonome en jouant de la musique synchronisée au rythme cardiaque en temps réel. Le patient est connecté à un capteur approprié qui enregistre son pouls. Le capteur est connecté via Bluetooth à un smartphone ou une tablette, via un système d’exploitation Android, qui est connecté à la musique.

Avec des écouteurs, le patient écoute la lecture synchronisée de la musique et du rythme cardiaque, lui permettant de ressentir les changements et les fluctuations entre l’excitation sympathique et l’excitation parasympathique et d’atteindre un équilibre optimal du système nerveux autonome en très peu de temps, créant une sensation de bien-être et de calme.

Le jeu de la musique selon le pouls du cœur est mentionné dans le Zohar comme étant utilisé par le roi David lorsqu’il jouait de sa harpe pour soulager le roi Saül de ses profondes dépressions. Ainsi le nom du traitement: kinor (harpe) et lev (cœur). On peut également trouver une référence à la méthode dans les enseignements de Rebbe Nachman de Breslov.

Pouvez-vous expliquer un peu plus en détail comment fonctionne le traitement?
De nombreuses études soulignent la grande importance de l’équilibre du système nerveux autonome et de la réduction du stress dans le traitement des infections virales et Covid-19, qui sont particulièrement nocives pour le système respiratoire.

Chez les personnes en bonne santé, la fréquence cardiaque change tout le temps. Les changements sont liés au système nerveux autonome évoquant un stimulus sympathique qui accélère le pouls et un stimulus parasympathique qui ralentit la fréquence cardiaque.

Lorsque nous inspirons, le système sympathique augmente le rythme cardiaque, et ainsi une personne dont le doigt est attaché à l’application Kinor Lev entend la musique s’accélérer. Lorsque nous expirons, le système parasympathique diminue le rythme cardiaque et ainsi la personne entend la musique ralentir.

Le traitement guide la personne pour atteindre le bon équilibre entre le rythme cardiaque et la respiration. Au fil des années, nous avons été témoins de la grande efficacité de la thérapie Kinor Lev pour améliorer la relaxation mentale et la respiration, ainsi que des pathologies liées au système nerveux autonome telles que l’anxiété, l’hypertension artérielle, le post-traumatisme, la dépression, les troubles du sommeil, le TDAH. , TOC, troubles gastro-intestinaux, diabète et dépendance.

Plusieurs patients atteints de coronavirus ont été traités avec la méthode et il y a eu une amélioration spectaculaire et rapide chez tous. Cela peut être particulièrement critique en ce qui concerne les soins corona où les patients sont isolés et éprouvent souvent une grande anxiété et une grande peur lorsqu’ils rencontrent de graves difficultés respiratoires.

Pouvez-vous citer un exemple?
Lors de la première vague de Covid-19 en Israël, le Rav Zvi Tau, 84 ans, chef du Har HaMor Yeshiva à Jérusalem, a été hospitalisé dans un état critique après avoir été infecté par le coronavirus. Il souffrait d’une forte fièvre et de troubles respiratoires, avec une diminution de la saturation, et avait besoin d’une ventilation mécanique.

L’équipe médicale de l’hôpital a déclaré que sa situation était dangereuse. Puis il a commencé à utiliser notre méthode Kinor Lev selon mes instructions téléphoniques. Heureusement, son fils a été hospitalisé avec lui avec un cas de corona beaucoup plus bénin. Le fils a servi d’intermédiaire.

En peu de temps, l’état du Rav s’est amélioré de façon remarquable. Son exercice assidu avec le système a fait augmenter la saturation, et son sentiment général était beaucoup plus confortable. L’amélioration s’est poursuivie, baruch Hashem , et le Rav a été relâché chez lui dans quelques jours sans avoir besoin d’oxygène.

* * * * *

Le Rav Zvi Tau n’accorde pas d’interviews. Son fils, le Rav Nechemia Tau, raconte:
Au cours de la première vague de corona, mon père a été hospitalisé à Shaare Zedek dans ce que les médecins ont qualifié de situation médicale dangereuse. De plus, mon père avait des crises d’anxiété, quelque chose de totalement incompatible avec son calme habituel.

J’avais également contracté le virus et j’ai été admis à l’hôpital avec lui dans un état beaucoup moins grave. Il a traversé plusieurs jours critiques pendant lesquels l’oxygène auxiliaire qu’il recevait n’a pas augmenté la saturation en oxygène dans son sang. Les médecins étaient très inquiets. Un des médecins m’a pris à part et m’a dit qu’à tout moment son système respiratoire pouvait s’effondrer.

Le Dr Lipo est le médecin de mon père depuis de nombreuses années. Sur ses instructions, j’ai commencé la thérapie Kinor Lev avec Abba, en répétant l’exercice plusieurs fois par jour. En suivant le mouvement de la boule rouge sur l’écran du moniteur, mon père pouvait coordonner son inspiration et son expiration en fonction du rythme de la musique et du pouls cardiaque. Presque immédiatement, le traitement a aidé à calmer son anxiété.

Mais au début, il n’a pas pu influencer le système pour atteindre le niveau de sécurité écologique. Le Dr Lipo a téléphoné une douzaine de fois par jour pour connaître les résultats des tests médicaux. Il a insisté pour qu’Abba n’abandonne pas les exercices de respiration et la méditation d’accompagnement en conjonction avec le traitement médical qu’il recevait.

Même si mon père ne se sentait pas bien, il a demandé à écouter la musique et a persisté avec les exercices jusqu’à ce que sa saturation se stabilise et qu’il surmonte la crise. À partir de là, sa situation s’est constamment améliorée. Je peux attester que le traitement Kinor Lev a contribué de manière incommensurable à son rétablissement.

* * * * *

Le fils du Dr Lipo, Ariel, donne des conférences sur la thérapie Kinor Lev. La presse juive lui a demandé de résumer les enseignements spirituels qui ont conduit son père à développer la thérapie.

J’essaierai de compresser une heure de cours en quelques phrases, étant entendu que tout ce que je dis n’est que les titres de chapitre d’un sujet très profond et ésotérique. Parallèlement à ses études de médecine, mon père a toujours appris la Torah, en se concentrant sur les secrets intérieurs tels que révélés par Rebbe Shimon Bar Yochai, l’Arizal, le Ramchal et le Rebbe Nachman de Breslov, pour n’en citer que quelques-uns.

Le prophète Yehezkel parle d’un temps futur de rédemption qui coïncidera avec le rassemblement des exilés où Hachem donnera au peuple juif un cœur et un esprit nouveaux. La question est de savoir si cette révolution spirituelle et physique sera une transplantation cardiaque miraculeuse du Ciel ou quelque chose que nous accomplissons nous-mêmes grâce à de nouvelles thérapies et médicaments – ou une combinaison des deux.

Le livre de Samuel raconte que le jeu de la harpe de David a soulagé le roi Saül de son malaise et de sa dépression aiguë. Le Zohar explique que David savait comment accorder et diriger ses cordes de harpe pour influencer les battements de cœur du roi. C’est le fondement spirituel du logiciel harpe et cœur que mon père a développé.

Dans la célèbre histoire de Rabbi Nachman, «Les sept mendiants», le sixième mendiant dit qu’il peut sauver et guérir la princesse capturée parce qu’il connaît les 10 types d’impulsions qui régulent la santé d’une personne. Il l’amènerait à guérir à travers les 10 types de mélodies dont sont composés les Psaumes. Les mélodies, explique Rabbi Nachman, tirent leur vie et leur puissance des 10 variations de pouls trouvées dans le cœur.

La guérison passe par la joie inhérente à ces 10 types de chant. Par exemple, concernant l’ère du Machia’h, il est écrit: «Il est bon de louer Hachem… avec un instrument à 10 cordes, avec un luth, avec une méditation sur la harpe» (Psaumes 91).

Mon père a appliqué ces connaissances à une thérapie basée sur la musique et le rythme cardiaque. En termes pratiques, le stress ou la dépression affectent le pouls et la respiration. Par exemple, un long soupir mélancolique de dépression prolonge la respiration. En revanche, le stress accélère le pouls.

Ainsi, équilibrer le rythme cardiaque et la respiration par la mélodie et la joie peut surmonter les troubles psychiques et métaboliques et entraîner la guérison mentale et physique. C’est ainsi que le jeu de la harpe de David pouvait éradiquer l’esprit maléfique et la «bile noire» qui possédaient le roi Saül. De la même manière, la thérapie Kinor Lev peut aider à guérir les personnes souffrant d’un large éventail de maladies physiques, y compris la corona. Traduit de Jewish Press

Pour plus d’informations, envoyez un e-mail à kinorlev@gmail.com ou appelez le 972-50-6733869.

WhatsApp Rédaction de Hassidout.org