Une fillette israélienne dont la famille a déménagé à San Diego pour échapper aux attaques à la roquette en Israël et son oncle également israélien figuraient parmi les blessés lors d’une fusillade dans le Beth Habad près de San Diego.

 

Noya Dahan , 8 ans, et sa famille ont quitté Sderot, dans le sud d’Israël, pour se rendre en Californie, afin d’échapper aux attaques à la roquette lancées depuis la bande de Gaza, dont certaines ont endommagé leur domicile. Noya a été blessée lors de l’attaque de samedi matin par un éclat sur le visage et les jambes.

Son père, Israel Dahan, a déclaré à Israel Radio que leur domicile dans la région de San Diego avait été visé par des graffitis antisémites, y compris des croix gammées, ce qui montre, a-t-il déclaré, «que cela peut arriver n’importe où. Nous sommes forts.”

L’oncle de Noya, Almog Peretz , 31 ans, a été touché à la jambe lors de l’attaque. Peretz a été blessé alors qu’il rassemblait des enfants dans la synagogue pour les mettre en sécurité, a rapporté la  San Diego Union-Tribune.

«C’est triste, mais je suis originaire de Sderot et nous en savons un peu plus sur le fait de fuir les roquettes Kassam», a-t-  il déclaré à la chaîne israélienne Channel 12  dans une interview depuis son lit d’hôpital.

Peretz a emmené ses trois nièces et un autre enfant par la porte de derrière de la synagogue et les a cachés dans un bâtiment adjacent. Il est revenu chercher d’autres enfants lorsqu’il a été blessé.

 

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :