Une centaine d’émeutiers pénètrent dans le site sacré juif, endommageant des parties du complexe et y mettant le feu. Le ministre de la Défense, Benny Gantz, condamne l’incident, affirmant qu’il viole la liberté de culte.

 

Des émeutiers palestiniens ont incendié dimanche un lieu saint juif dans la ville cisjordanienne de Naplouse, au milieu de la montée des tensions à la suite de la dernière série d’attentats terroristes en Israël.

Une centaine d’émeutiers sont entrés dans une tombe vénérée comme celle de la figure biblique Joseph, endommageant des parties du complexe, y compris la tombe elle-même, le lustre et le tableau de distribution électrique, et y mettant le feu.

Point d’éclair, le tombeau de Joseph est souvent la cible d’émeutiers. En septembre 2021, des dizaines de Palestiniens ont attaqué un convoi de bus transportant des fidèles juifs vers le site sacré. Deux soldats ont été légèrement blessés lors de l’affrontement. En 2015, la tombe a été incendiée par des émeutiers palestiniens alors que les tensions s’intensifiaient au milieu des agressions quasi quotidiennes d’Israéliens par des terroristes palestiniens.

En octobre 2000, des terroristes ont attaqué la tombe qui avait une petite présence militaire, tuant un soldat israélien dans le processus. Ce même mois, Israël a évacué le complexe pour tenter de réduire la violence dans la région, et l’Autorité palestinienne s’est engagée à remettre la tombe dans son état d’origine après l’évacuation et après que les tensions se soient apaisées.

Le porte-parole de Tsahal Brig. Le général Ran Kochav a déclaré à la radio de l’armée que les émeutiers avaient été appréhendés par les forces de sécurité palestiniennes.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a condamné l’incident, affirmant qu’il s’agissait « d’une violation de la liberté de culte dans l’un des lieux les plus saints pour tous les Juifs. Il viole les sentiments de toute la nation juive, en particulier lorsqu’il se produit pendant le mois sacré musulman ». Il a promis que « l’État d’Israël prendra des mesures pour s’assurer que le site sera remis à neuf et rapidement remis dans son état d’origine. De plus, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour prévenir de tels incidents.

Yossi Dagan, chef du Conseil régional de Samarie, a qualifié l’attaque de « choquante », d’autant plus qu’elle précède « Pâque, la fête de la liberté ».

Dagan a critiqué le gouvernement pour avoir évacué le site.

« L’État d’Israël doit ramener Tsahal sur le site. Une fois de plus, les barbares de l’Autorité palestinienne montrent leur vrai visage : [ils sont comme] l’État islamique… semant le terrorisme dans tout le pays.

Le député Otzma Yehudit Itamar Ben-Gvir a également condamné l’attaque et a appelé le gouvernement israélien « à lancer une opération massive dans l’AP pour effacer le gouvernement de Mahmoud Abbas – un gouvernement de terroristes qui ont versé le sang juif et endommagé les lieux saints juifs ».

 

%d blogueurs aiment cette page :