Cela a été révélé par une nouvelle enquête menée en Chine. Selon les résultats de l’étude, bien que les enfants ne développent pas de symptômes, cela ne signifie pas qu’ils ne sont pas infectés, ils peuvent donc être des porteurs silencieux de la maladie et infecter d’autres personnes.

Ynet

En décembre 2019, l’épidémie de coronavirus a commencé dans la région de Hubei en Chine. Quand on a découvert qu’il s’agissait de la propagation d’un nouveau virus dangereux pour l’homme, qui s’est ensuite transformé en épidémie, les chercheurs ont commencé à collecter des informations sur la maladie, qui cause des dommages aux voies respiratoires en particulier.

Les chercheurs ont constaté que, si les personnes de plus de 60 ans ou présentant une pathologie ont tendance à développer des complications et que le taux de mortalité dans ces cas est particulièrement élevé, la situation des enfants est inverse. En fait, il n’y a presque pas eu de décès infantile de la maladie.

L’une des hypothèses des chercheurs était que les enfants avaient tendance à être moins infectés par le coronavirus, ou moins sensibles à celui-ci.

Cependant, selon les résultats d’une étude publiée dans les archives de recherche MedXRIV, tout semble indiquer qu’en fait, les enfants sont moins susceptibles de développer des symptômes importants, mais ils ne propagent pas moins le virus que les adultes

Des spécialistes du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Shenzhen, en Chine, ont collecté des informations auprès de 391 patients (187 hommes et 204 femmes) ayant contracté le coronavirus entre le 14 janvier et le 12 février.

Les chercheurs ont constaté que le temps d’incubation moyen de la maladie était de cinq jours et que la plupart des patients présentaient des symptômes au plus dans les deux premières semaines. Les personnes infectées entre 50 et 59 ans ont eu besoin de 32 jours à partir du moment où elles ont contracté le virus jusqu’à leur guérison. Cependant, les personnes âgées de 20 à 29 ans avaient besoin de 27 jours pour guérir. Seulement 1,3% de ces derniers sont morts de la maladie.

Lorsque les chercheurs ont examiné le taux de contagion par âge, ils ont constaté que la gravité de la maladie chez les enfants est en effet nettement inférieure à celle des adultes. Cependant, le pourcentage de contagion est similaire à celui du reste de la population. En outre, il a été découvert que même si les nourrissons ne présentent pas de symptômes du virus, cela ne signifie pas qu’ils ne l’ont pas contracté, afin qu’ils puissent être des porteurs silencieux de la maladie et infecter d’autres personnes.

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG