Hayom Yom 13 Tamouz

Hayom Yom 13 Tamouz

13 Tamouz

FETE DE LA LIBERATION

. On ne dit pas le Ta’hanoun.

. C’est en ce jour que Rabbi Yossef Its’hak fut libéré.
. L’emprisonnement commença à deux heures quinze du matin, le mercredi 15 Sivan 5687 (15 Juin 1927). Il resta exilé dans la ville de Kostrama jusqu’à midi trente, le mercredi 13 Tamouz 5687 (13 juillet 1927).

Extrait d’une lettre de Rabbi Yossef Its’hak, écrite à l’occasion de la fête de la libération:
Je vous envoie un discours ‘hassidique… Il constitue ma participation pour mes chers amis, les ‘Hassidim, là où ils se trouvent, afin qu’ils connaissent la réussite.
De cette manière, je serai avec vous, durant votre Farbrenguen, pour renforcer les pratiques de la ‘Hassidout, pour fixer un temps afin de l’étudier, pour respecter ce temps, pour être stimulé à accomplir ce qui résulte de cette étude…
Notre D.ieu et le D.ieu de nos pères bénira toute la communauté des ‘Hassidim, eux-mêmes, leur famille, leurs enfants et leurs petits-enfants, au sein de nos frères, les enfants d’Israël, à qui D.ieu accordera longue vie et tout le bien de l’âme et du corps.

 

Les autres études quotidiennes – cliquez ici

Le rôle de la Rabbanit Haya Mouchka durant l’emprisonnement de son père, le Rabbi précédent

Le rôle de la Rabbanit Haya Mouchka durant l’emprisonnement de son père, le Rabbi précédent

 

 

Pour marquer les 91 années de la libération du Rabbi précédent, de la prison en Russie soviétique, un nouveau livre fournit des détails inconnus sur le rôle joué par la Rabbanit Haya Mouchka pendant sa détention.

“Early Years”, le livre de Rav Barouh Oberlander et de Rav Elkana Shmotkin, présente une foule de documents relatifs aux événements entourant cet événement historique. Ces manuscrits et documents récemment publiés comprennent :

– Une procuration de 1924 signée par le Rabbi précédent, attribuant à la Rabbanit Haya Mouchka l’autorité de le représenter et de “recevoir des sommes à mon poste de la banque nationale, y compris ses branches et divisions, des particuliers et des organisations et du télégraphe Stations. Les lettres concernant les finances, les assurances et le courrier, à la fois fondamentales et précieuses, ainsi que les transferts en espèces arrivant à mon nom (devraient être renvoyés à elle)” (p. 171, 221).

Cette autorisation, qui s’étend sur trois ans, est particulièrement remarquable car, malgré le fait que le Rabbi précédent avait une fille plus âgée à l’époque, qui était déjà mariée, et malgré la menace d’incarcération qui pesait sur lui, il a choisi de confier ses affaires à sa seconde fille célibataire, la Rabbanit Haya Mouchka.

Le Rabbi précédent a finalement été emprisonné et, après une série d’événements, condamné à l’exil dans la ville lointaine de Kostroma au nord-est de Moscou. Il a de nouveau choisi sa seconde fille pour un rôle central, celui de l’accompagner en exil.

Le livre présente également une lettre du Rav Zalman Duchman, qui était présent dans la maison du Rabbi précédent, à Leningrad à l’époque. Cette lettre fascinante indique l’explication du Rabbi précédent pour le choix de la Rabbanit Haya Mouchka pour ce rôle (p. 204): “la sœur aînée était trop vive, la plus jeune trop calme, mais la seconde convenait parfaitement à cette tâche”.
 
Couvrant les événements entourant l’histoire de la libération du Rabbi précédent le 12 Tamouz (pp. 185 à 206), le livre présente de nombreux documents détaillant les actions du futur mari de la Rabbanit Haya Mouchka, le Rabbi, pendant l’emprisonnement du Rabbi précédent, ses efforts considérables pour libérer son futur beau-père.
 





 

 

David Friedman, ambassadeur des États-Unis en Israël, se rend au Ohel du Rabbi

David Friedman, ambassadeur des États-Unis en Israël, se rend au Ohel du Rabbi

L’ambassadeur des États-Unis en Israël, M. David Friedman , a visité le Ohel du Rabbi, accompagné par le Rav Zalman Wolowik, Chalia’h dans cinq villes. Avant d’entrer dans le Ohel, il prépara un Pan.

David Melech Friedman, né le 8 août 1958 à Woodmere (État de New York), est un avocat américain. Il est ambassadeur des États-Unis en Israël depuis 2017.

David Friedman est l’un des quatre enfants du rabbin Morris S. Friedman.

En décembre 2016, il est désigné par Donald Trump pour être l’ambassadeur des États-Unis en Israël. Il se déclare en faveur de la colonisation et de l’annexion par Israël des territoires palestiniens sous occupation6. Il entre en fonction le 15 mai 2017.

 

 

 

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG