Un groupe de garçons de Moscou, qui ont excellé dans la pratique de la prière tout au long de l’année, s’est rendu avec le Grand Rabbin Berel Lazar dans les jardins botaniques historiques de Moscou pour une cérémonie « Birchat Ha’ilanot », suivie d’une visite spéciale.

La shul Marina Roscha, la shul centrale de Moscou, est bien connue pour ses multiples minyanim et ses cours de Torah pour adultes. Ce qui n’est pas aussi connu, c’est que la shul propose également des programmes spéciaux pour la jeune génération, garçons et filles en âge de faire leur Bar Mitsva. groupes de Tehillim, programmes de Tefilot, étude entre père et fils, et plus encore.

Tous ces programmes sont supervisés par des gabaims dévoués, sous la direction du grand rabbin Berel Lazar, qui encourage et guide ces merveilleuses activités. Les enfants ont également un effet considérable sur les personnes plus âgées qui fréquentent la shul, dont beaucoup voient pour la première fois une telle chaleur et un tel enthousiasme hassidiques chez les enfants. Les voix pures qui clament haut et fort « amen, yehei shmei rabba », ou qui chantent avec douceur des versets de Tehillim les marquent durablement.

Chaque année, au cours du mois de Nissan, un événement spécial « Birkat Ha’Ilanot », la bénédiction des arbres, est organisé pour les enfants de la shul, au cours duquel ils reçoivent des prix.

Cette année, le climat de Moscou est encore froid et hivernal, et il est impossible de trouver des arbres en fleurs dans la ville. Avec l’aide d’Hachem, un permis spécial a été obtenu auprès de la municipalité de Moscou, et les enfants ont été amenés dans une serre spéciale remplie d’arbres fruitiers dans les jardins botaniques de Moscou. Ce jardin est le plus ancien de toute la Russie et fonctionne depuis 315 ans ! La direction du parc a fait tout son possible pour aider à l’organisation de l’événement, et elle n’a pas pu cacher son excitation à la vue de ces jeunes garçons enthousiastes.

L’événement a débuté par les remarques du Grand Rabbin, qui a parlé de l’importance de prier et de réciter les Tehilim à haute voix. Il a également rappelé que, dans le Birkas Ha’Ilanos, nous disons qu’Hachem a créé ce monde pour que les gens en profitent, car le Rabbi de Loubavitch a dit que ce monde entier est appelé « gani », « mon jardin ». Cela signifie que le monde possède tout ce qui est nécessaire au plaisir physique d’une personne, et que l’homme doit utiliser tout cela afin de servir Hachem. Nous devons également reconnaître que ce qui ressemble à la « nature » est en réalité les miracles constants d’Hachem, et lorsque nous disons Birkat Ha’ilanot, nous remercions Hachem pour toutes Ses créations et pour avoir veillé sur elles chaque jour.

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
     
%d blogueurs aiment cette page :