Des dizaines de membres de la communauté se sont réunis pour un cours sur la venue du Machia’h et la Rédemption, qui se tient chaque semaine au « Beit ‘Hayénou », au 770. Le cours a été donné par Né’hor Yé’akovovitch. Il s’agit d’une étude approfondie sur les enseignements hassidiques concernant l’arrivée du Machia’h et la Rédemption.

Dans les enseignements du Rabbi de Loubavitch, la rédemption par le Machia’h est considérée comme un événement important et très attendu. Le Rabbi a incité ses disciples à intensifier leur étude sur les sujets liés à la rédemption, en multipliant les cours de Torah sur ce thème. Il a expliqué que cela cotribue à accélérer la venue du Machia’h et à préparer l monde à recevoir cet événement avec joie et ferveur.

Dans la pensée hassidique, la rédemption est vue comme un processus spirituel qui se déroule à l’échelle collective de l’humanité, mais aussi à l’échelle individuelle de chaque âme. La rédemption est considérée comme une manifestation divine dans le monde, qui apporte une transformation spirituelle profonde et la réalisation de l’unité divine.

Pour les Hassidim, la venue du Machia’h est considérée comme la réalisation ultime de la rédemption, lorsque Dieu révèlera Sa présence de manière complète dans le monde. Cependant, ils croient également que la rédemption peut être amorcée et accélérée par les actions des êtres humains, en travaillant à améliorer le monde et à atteindre la sainteté personnelle.

En outre, la rédemption est considérée comme un processus continu, au cours duquel chaque âme peut progresser et se rapprocher de la réalisation de l’unité divine. Les Hassidim croient que la rédemption peut être accélérée par la prière, la mitsva (commandement divin), la Torah et la deveykut (union divine), ce qui peut aider à élever l’âme et à rapprocher l’humanité de la rédemption ultime.

 

%d blogueurs aiment cette page :