Le 12 Elloul 5689 (1929), le Rabbi précédent, Rabbi Yossef Its’hak Schneerson, le beau-père du Rabbi, effectua sa première visite aux Etats-Unis. Des milliers de Juifs américains se rassemblèrent au port de New York pour lui souhaiter la bienvenue. Quand il apparut, tous les présents chantèrent : «Barou’h Ha Ba (bienvenue)».

Après son voyage en Terre Sainte, il tourna son attention vers les États-Unis, arrivant à Manhattan le 17 septembre 1929 (12 Elul 5689) sur le paquebot français France. Le Rabbi précédent a été accueilli par quelque 600 personnes, la sécurité étant assurée par plus de 100 policiers de la ville de New York.  « Que le Tout-Puissant bénisse ce grand pays qui a été un refuge pour notre peuple juif », a-t-il déclaré à son arrivée.

Le but de sa visite était d’évaluer l’état éducatif et religieux de la communauté juive américaine et de faire prendre conscience du sort des Juifs soviétiques.   Salué comme « l’une des plus grandes personnalité juive de notre époque »,  il a été honoré lors d’un banquet le 28 octobre à Manhattan par des dirigeants juifs orthodoxes, conservateurs et réformés.

Aux États-Unis, le Rabbi précédent  avait également voyagé (parmi des endroits autres que New York) à Philadelphie, Baltimore , Detroit , Boston, et Chicago.

Le 10 juillet, il a rencontré le président Herbert Hoover à la Maison Blanche.  En tant que candidat présidentiel républicain, Hoover avait fait pression pour sa libération.  Les partisans de Loubavitch en Amérique ont supplié leur Rabbi de quitter la Russie et de rester en Amérique, mais le Rabbi précédent a refusé. Il quitte les États-Unis pour retourner à Riga, en Lettonie, le 17 juillet 1930.

De 1934 jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale, il vécu à Varsovie, en Pologne.  (Wikipédia)

 

 

%d blogueurs aiment cette page :