“Ils ont été envoyés là-bas pour y rester”, a expliqué à COLlive.com une parente de Chlou’ha Shterna Wolff à propos de sa décision héroïque de continuer à servir les juifs de Hanovre même après le décès de son mari, le Rav Benny Wolff a’h.

 

La décision de Chlou’ha Shterna Wolff de rester vivre à Hanovre même après le décès tragique de son mari, le Rav Benny Wolff a’h, est considérée comme un exemple du mode de vie ‘Habad.

Le couple, tous deux élevés en Israël dans les grandes familles Wolff et Greenberg, est arrivé dans le nord de l’Allemagne en 2005 et y a créé le Beth Habad, au service des juifs de tous les horizons. Comme cela est courant dans la vie de Chli’hout, le couple travaillait ensemble.

Avec le décès de son mari, suite à une pneumonie causée par le covid-19, Mme Wolff a été confrontée à une décision : où son mari devait-il être enterré, en Israel ou en Allemagne? et devait-elle continuer sa Chli’hout en Allemagne avec ses 8 enfants, âgés de 3 à 19 ans.

Sa décision fut  prise au milieu du deuil et de la tristesse : son mari serait enterrée au cimetière juif local et elle continuerait sa Chli’hout à Hanovre !

Le Rav Zusha Wolff, un des frères du Rav Benny, a qualifié la décision de sa belle-sœur de «héroïque». Il a déclaré que cela la mettait “en phase avec les modèles féminins à travers l’histoire juive dont les actions ont été gravées dans les pages dorées du peuple juif.”

La décision audacieuse a été annoncée par la famille lors des funérailles dimanche. Seule une poignée de personnes ont été autorisées à participer en raison de la pandémie actuelle, mais des milliers de personnes se sont connectées à un flux en direct sur Zoom, Facebook.

“Ils ont été envoyés là-bas pour y rester” , a expliqué le Rav Eli Wolff, frère aîné du Rav Benny, qui explique sa décision. «Elle va remplir son rôle et la famille continuera d’avancer (avec des activités et des programmes).»

“C’est ce qu’elle a pensé tout au long du Chabbat depuis le décès de Benny vendredi soir”, a déclaré le Rav Eli.

«Après la fin du Chabbat, les membres de la communauté sont arrivés et lui ont demandé si elle resterait. Quand elle a dit qu’elle ne partait pas et a vu l’impact puissant que sa décision a eu sur eux, cela lui a redonné de la force », a-t-il ajouté.

Le Rav Yehuda Tiechtal, Rav de la communauté juive de Berlin et directeur de Habad dans la capitale allemande, était l’un des Chlou’him présents aux funérailles.

“Après le Shabbat, lorsque les gens ont appris la terrible nouvelle, l’une des premières questions à Hanovre était: vont-ils restés?” Le Rav Teichtal a déclaré à Chabad.org. “Vous pouvez voir la réponse de la famille Wolff: ils sont là pour rester.”

Il a dit que la décision de la famille Wolff de continuer à servir la communauté juive à Hanovre “est ce qu’aurait voulu Benny et un témoignage de qui sont sa femme et sa famille.”

«Nous devons embrasser la famille, la renforcer et nous devons nous assurer que le travail continuera. La vie juive à Hanovre doit décupler, tripler !», a déclaré le Rav Teichtal. “Il ne fait aucun doute que Benny dirait à tout le monde de ne jamais abandonner.”

Une campagne de collecte de fonds intitulée «La volonté de Benny» a été mise en place pour soutenir la famille et les activités avec un objectif de 1 million d’euros.

“Le dernier souhait de Rabbi Benny était que sa Chli’hout à Hanovre continue!” les organisateurs ont annoncé. «Nous sommes déterminés à poursuivre la mission de vie de Benny et à veiller à ce que la famille de Benny n’assume pas seule cette responsabilité.»

«Nous pensons tous que nous devons rester ici et continuer le travail, la communauté doit continuer à vivre», a déclaré Rivka ‘Haya Kamenetski, un membre de la communauté locale. «C’était la vie du Rav Benny, c’était sa mission; nous serons là quoi qu’il arrive. »

Pour faire un don :
SOUTENIR LA FAMILLE WOLFF

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :