Le président américain confirme qu’il a ordonné une frappe aérienne à Kaboul qui a éliminé le successeur de Ben Laden, Ayman Al-Zawahiri

Le président américain Joe Biden a confirmé lundi soir que le chef d’Al-Qaïda Ayman Al-Zawahiri avait été tué lors d’une frappe aérienne américaine en Afghanistan.

S’exprimant à l’extérieur depuis le balcon de la salle bleue de la Maison Blanche, Joe Biden a déclaré qu’il avait approuvé la frappe aérienne américaine qui a éliminé Al-Zawahiri et qui a eu lieu Chabbat.

« Il a été profondément impliqué dans la planification du 11 septembre, l’un des principaux responsables des attentats qui a causé la mort de 2 977 personnes sur le sol américain. Pendant des décennies, il a été le cerveau des attaques contre les Américains », a déclaré Biden.

« Il avait une traînée de meurtres et de violences contre des citoyens américains, des militaires américains, des diplomates américains et des intérêts américains », a poursuivi le président.

« Maintenant, justice a été rendue. Et ce chef terroriste n’est plus. Les gens du monde entier n’ont plus besoin de craindre cet assassin vicieux et déterminé. Les États-Unis continuent de démontrer notre détermination et notre capacité à défendre le peuple américain contre ceux qui cherchent à nous faire du mal », a-t-il déclaré.

« Nous précisons à nouveau ce soir que, peu importe le temps que cela prendra, peu importe où vous vous cachez, si vous êtes une menace pour notre peuple, les États-Unis vous trouveront et vous élimineront », a déclaré Biden.

Biden a déclaré qu’il avait autorisé la frappe sur la base de « preuves claires et convaincantes » de l’emplacement d’Al-Zawahiri, et a ajouté qu’aucun membre de la famille d’Al-Zawahiri n’avait été blessé et qu’il n’y avait eu aucune victime civile.

Plus tôt, des responsables avaient déclaré à l’Associated Press qu’Al-Zawahiri avait été tué dans une frappe de drone, mais l’administration a retardé la publication de l’information jusqu’à ce que sa mort soit confirmée.

La Maison Blanche a ensuite déclaré que Biden prononcerait une allocution à 19h30 (heure locale) lundi soir sur une « opération antiterroriste réussie ».

Al-Zawahiri a pris le commandement d’Al-Qaïda après l’élimination de son chef de longue date, Oussama ben Laden, en 2011.

Depuis qu’il a pris la tête de l’organisation, il est apparu dans plusieurs vidéos dans lesquelles il attaque Israël.

%d blogueurs aiment cette page :