Si ce nouveau test est validé, il permettra un dépistage plus rapide – seulement 45 minutes avant l’obtention des résultats.

 

Un nouveau programme pilote pour valider l’utilisation d’un test PCR basé sur la salive pour le coronavirus devrait commencer sur la place Rabin à Tel Aviv.

Si le nouveau type de test est validé, il constituera un progrès important dans la lutte contre l’épidémie, étant donné que le nouveau test est non invasif et n’utilise pas d’écouvillon nasal.

Le programme pilote sera mené en collaboration avec le laboratoire central des maladies au sein du ministère de la Santé et de l’Université Bar Ilan, dans le cadre des efforts continus du gouvernement pour développer de nouvelles méthodes de lutte contre l’épidémie de coronavirus.

Le test de salive a été développé par le Dr Amos Danieli de la faculté d’ingénierie de l’Université Bar Ilan, financé et assisté par le ministère de la Santé ainsi que par Healthcare Israel. En plus d’être plus simple à utiliser, il produit également des résultats plus rapides – seulement quarante-cinq minutes jusqu’à ce que les résultats soient obtenus, plutôt que les plusieurs heures que nécessitent les tests PCR actuels.

Les tests seront effectués dans des conditions de laboratoire avec une sensibilité similaire à un test PCR standard avec un écouvillon, qui est le test standard utilisé dans l’État d’Israël et dans le monde. Les participants au programme seront issus de différents groupes d’âge et se soumettront à la fois à un test salivaire et à un prélèvement nasal régulier, afin de permettre une comparaison des résultats et une évaluation de la validité du test salivaire.

Le programme pilote durera environ deux semaines, jusqu’à ce que des centaines de tests aient été effectués.