Un accord signé par l’État juif et la Jordanie raccourcira considérablement les temps de vol entre les États du Golfe, l’Asie et l’Extrême-Orient, l’Europe et l’Amérique du Nord. D’après la carte routière, les avions au départ de la Chine et traversant l’Iran pourront utiliser l’espace aérien israélien.

 

L’espace aérien israélien sera utilisé par plusieurs pays arabes, dont l’Irak, le Qatar et l’Arabie saoudite, dans le cadre d’un nouvel accord aéronautique entre Israël et la Jordanie.
Jérusalem et Amman ont signé jeudi un accord pour ouvrir plus de routes aériennes dans les deux pays et raccourcir les temps de vol entre les États du Golfe, l’Extrême-Orient, l’Europe et l’Amérique du Nord.

L’accord, signé par l’Autorité israélienne de l’aviation civile et son homologue jordanien, entrera en vigueur vendredi et devrait réduire les coûts de carburant et les émissions de polluants.

Le traité fait suite aux «accords d’Abraham» signés par Israël avec les Émirats arabes unis et Bahreïn à la mi-septembre.

Parmi les nouvelles routes aériennes spécifiées dans l’accord figurent celles qui partent de l’Irak, du Qatar, de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis, et même celle qui survole l’Iran et qui serait utilisée par des vols décollant de Chine.

Israël approuvera à l’avance les itinéraires de vol des compagnies aériennes, sur la base de considérations de sécurité.
L’accord a été conclu avec la coopération d’Eurocontrol (Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne).

Le ministère des Transports a affirmé que les vols en provenance de Bahreïn et des Émirats arabes unis, ainsi que de nombreux autres pays, pourront survoler l’espace aérien israélien à destination et en provenance de l’Europe et de l’Amérique du Nord.

La ministre des Transports, Miri Regev, a déclaré que l’accord montrait l’intégration croissante d’Israël au Moyen-Orient.
« Nous ouvrons de nouvelles voies de coopération avec des pays qui partagent nos intérêts et notre vision de la paix régionale, dans les domaines des transports, de l’économie et de la politique », a-t-il déclaré.

%d blogueurs aiment cette page :