Les inquiétudes d’un grand nombre d’Israéliens arrivant pour les vacances obligent le ciel à rester fermé jusqu’au début d’octobre, selon le rapport.

L’Autorité aéroportuaire israélienne a annoncé que les restrictions sur les vols ne seront pas levées avant la fin du mois de septembre, a rapporté “News 13” lundi soir.

Le système de santé est également préoccupé par le fait qu’un grand nombre d’israéliens vivant à l’étranger arrivent en Israël pour la période des fêtes de Tichri, et pour cette raison, le ciel restera également fermé pendant cette période, a rapporté Maariv .

Israël a interdit l’entrée des étrangers depuis le début du mois de mars, afin d’empêcher la propagation du COVID-19. Actuellement, les étrangers ne sont autorisés à entrer en Israël que dans certaines conditions, et uniquement avec l’approbation préalable du gouvernement.

Des rapports ont affirmé plus tard qu’Israël rouvrirait les vols internationaux en juillet, mais les compagnies aériennes n’ont pas voulu reprendre leurs vols tant qu’Israël exige que tous les touristes passent 14 jours en quarantaine à leur arrivée en Israël.

La semaine dernière, le ministre de l’Énergie Yuval Steinitz (Likud) a averti que le nombre croissant d’infections et de patients gravement malades avait contraint Israël à choisir entre garder son ciel fermé et un verrouillage complet.

Dans une interview accordée à 103 FM Radio, Yuval Steinitz a déclaré: “Ma position est d’imposer une fermeture. Nous aurions dû imposer une fermeture de 10 jours il y a un mois ou plus, car il est important de réduire immédiatement les données sur la morbidité”.

 

 

 

 

WhatsApp Rédaction de Hassidout.org