Au cours d’une interview sur le plateau de TF1, le Premier ministre a tenu à rassurer la population. S’il reconnait que les inquiétudes sont “légitimes”, il précise que certains pans de la vie quotidiennes doivent continuer à fonctionner normalement. “Aujourd’hui, on n’est pas obligés de fermer les transports en commun”, assure le chef de l’exécutif. De la même manière, les supermarchés resteront ouverts. “Il n’y a aucun risque de pénurie. La vie doit continuer”, fait savoir Edouard Philippe. En revanche, le Premier ministre a annoncé une nouvelle mesure. Les rassemblements seront désormais limités à 100 personnes.

Le gouvernement a choisi de maintenir les élections, dont le premier tour se tient dimanche 15 mars. Voter, selon Edouard Philippe “c’est un droit, un devoir. C’est aussi sans danger”. Pour le Premier ministre, “il n’y a aucune raison scientifique de penser que c’est plus dangereux que d’aller faire ses courses”. Le locataire de Matignon ajoute que “les procurations sont encore possibles”.

L’Etat compte sur “des mécanismes de garde d’enfants (…) pour que les soignants puissent être disponibles”. “L’Education nationale est en train de travailler pour proposer des solutions”. Avant d’ajouter : “On maintiendra ces mesures (de fermeture des établissements scolaires ndlr) aussi longtemps que c’est nécessaire (…) Il est probable que le premier point de rendez-vous soit les vacances de Pâques, qui arrivent pour certains dans trois semaines”. Les entreprises feront l’objet d’un “plan de relance”. En plus de les soutenir “dans l’urgence”, il faudra les aider à “rebondir”.

Quant à l’éventualité de fermer les frontières de la France, comme une partie de l’opposition le demande, le Premier ministre l’exclut. “Les pays qui ont fermé leurs frontières n’ont pas vu l’épidémie s’arrêter à leurs frontières”. “Nous allons faire en sorte que la santé soit l’objectif numéro un, que la préparation de l’après soit l’objectif numéro deux”, a conclu le chef du gouvernement.

Edouard Philippe a tenté depuis le parvis de Beauvau de rassurer les électeurs français, en particulier ceux qui sont atteints de 70 ans et plus. Lors d’un point presse, en marge d’une réunion avec les préfets de régions au ministère de l’Intérieur, vendredi midi, le Premier ministre a confirmé que le premier tour des élections municipales aura bien lieu ce dimanche, malgré l’épidémie de coronavirus qui frappe l’hexagone. “C’est un moment très important de la vie démocratique de notre pays. Dans la crise sanitaire que nous traversons, nous veillons à limiter les risques de contamination et préserver la santé de nos concitoyens, mais aussi à ce que la continuité de la vie démocratique soit garantie”, a déclaré Edouard Philippe, entouré du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ainsi que du président du Conseil scientifique, le Professeur Jean-François Delfraissy.

Le chef du gouvernement a ensuite laissé la parole au scientifique, qui s’est montré rassurant quant au risque de se rendre aux urnes pour les personnes âgées de 70 ans et plus. “Le Conseil scientifique a considéré qu’il n’y aurait pas de sur-risque, pour ces personnes, à condition que les élections soient organisées de façon pratique pour qu’elles passent rapidement, afin que les électeurs ne stagnent pas devant les bureaux de vote”, a déclaré le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy. Avant d’ajouter que “le risque de participer à ce scrutin n’est pas plus grand que la possibilité qui leur [les personnes de 70 ans et plus] a été laissée de continuer à faire leurs courses”, malgré les recommandations de confinement, passées par le président de la République Emmanuel Macron.

Ce matin, Edouard Philippe a insisté sur l’importance cruciale de “veiller à ce que les bonnes pratiques soient respectées lors du scrutin”, citant les “gestes barrières”. Pour rappel, il est fortement recommandé de se laver les mains régulièrement avec du gel hydroalcoolique ou du savon et de se tenir à distance d’un mètre de ses interlocuteurs. Pour se saluer, il faut éviter au maximum les contacts physiques, tel que le serrage de mains ou la bise.

Publicités
WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG