Une personne a été tuée et 24 autres blessées dans deux attentats terroristes à la bombe à des arrêts de bus à Jérusalem mercredi matin.

Aryeh Shechopek, 16 ans, a été assassiné lors de l’attentat. Le garçon, un habitant de la capitale, attendait à la station de bus à l’entrée de la ville – et a été tué dans une explosion d’engin piégé aux côtés de son ami, qui a été grièvement blessé. Un homme de 50 ans a été grièvement blessé et un total de 26 victimes ont été évacuées des deux scènes. Bilan : Plusieurs terroristes ont perpétré l’attaque, et connaissaient bien la zone. La police mise en alerte : « Chasse à une escouade organisée »

Aryeh Shachopak étudiait dans une yeshiva du quartier de Har Nof à Jérusalem . Shechopek, qui avait également la citoyenneté canadienne.

La première explosion s’est produite à un arrêt de bus de la rue Sha’arei Yerushalayim près de la limite ouest de la capitale.

Au moins douze personnes ont été blessées dans l’explosion, dont deux dans un état critique et deux autres dans un état grave. L’une des victimes initialement répertoriées dans un état critique a ensuite succombé à ses blessures et a été déclarée morte après avoir été évacuée vers un hôpital local.

Les premiers intervenants d’urgence du MDA et de United Hatzalah ont été dépêchés sur les lieux pour soigner les victimes.

« À 7 h 06, le centre d’appels 101 du district de Jérusalem de MDA a reçu un rapport faisant état de blessures multiples à la suite d’une explosion à côté d’un arrêt de bus dans la rue Sha’arei Yerushalayim à Jérusalem », a rapporté MDA.

« Les ambulanciers paramédicaux de la MDA sont sur les lieux pour prodiguer des soins médicaux à sept blessés, dont un dans un état grave et un dans un état critique. »

Les blessés ont été évacués vers trois hôpitaux différents de Jérusalem, dont le centre médical Hadassah Ein Kerem, le centre médical Shaare Zedek et le centre médical Hadassah Mount Scopus.

Selon des rapports préliminaires, il semble que l’explosion ait été causée par un engin explosif dissimulé dans un sac laissé à l’arrêt de bus.

Peu de temps après, une seconde explosion est signalée dans les environs de Ramot. Sept personnes ont été soignées après le deuxième bombardement, dont trois blessées par des éclats d’obus.

Les forces de police ont été déployées sur les lieux des explosions, fermant la route 1 à l’entrée de Jérusalem à la circulation.

« Nous étions à la station du MDA à l’entrée de la ville quand nous avons entendu une grosse explosion », ont déclaré les ambulanciers du MDA Moshe Tobolsky et Lior Levy.

« Nous nous sommes immédiatement rendus sur les lieux en grand nombre, y compris des ambulances, des MICU et des medicycles. Deux blessés graves gisaient à proximité, un de 16 ans à l’arrêt de bus et un de 45 ans sur le trottoir. Un certain nombre de et les victimes légèrement blessées étaient ambulatoires sur les lieux. Nous avons rapidement transporté les blessés graves dans les MICU à l’hôpital tout en leur prodiguant des soins vitaux.

Le volontaire EMT Yosef Gabai de United Hatzalah, qui est arrivé le premier sur les lieux de l’attaque à l’entrée de la ville pour fournir un premier traitement, a raconté : « J’attendais au feu et j’ai entendu une explosion à la gare routière. Je suis arrivé en quelques secondes. sur les lieux et j’ai trouvé un jeune homme qui était grièvement blessé. Je lui ai prodigué des soins initiaux et je me suis présenté au Centre de répartition et de commandement de United Hatzalah pour demander que des intervenants supplémentaires soient envoyés dans la région. Sur les lieux, j’ai vu trois autres personnes blessées, qui étaient conscients et ont subi divers degrés de blessures. »

Le bénévole EMT Michael Groscott a ajouté: « Je suis arrivé sur les lieux pour aider les blessés.

Après le deuxième attentat à la bombe, les ambulanciers de United Hatzalah Dani Shmueli et Yossi Eisenstein ont relayé depuis Ramot : « Alors que nous conduisions dans la zone sur nos « ambucycles » d’urgence, nous avons entendu l’explosion qui s’est produite à un arrêt de bus. Nous sommes arrivés en quelques secondes sur les lieux et avons fourni une assistance à trois personnes légèrement blessées par des éclats d’obus. Une ambulance de United Hatzalah a évacué l’un des blessés vers l’hôpital. L’Unité de psychotraumatologie et d’intervention en cas de crise de United Hatzalah a également été dépêchée et traite de nombreux témoins oculaires pour un choc émotionnel et psychologique.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :