Amichai Carmely, père de deux enfants, tué lorsqu’un véhicule a percuté un point de contrôle près de Beit Dagan Junction.

 

L’officier de police volontaire Amichai Carmely, 46 ans, a été tué tôt Chabbat matin lorsqu’un habitant de la ville arabe du sud de Rahat l’a percuté à un poste de contrôle près de Rishon Lezion.

Carmely était une volontaire chevronnée du département de la circulation de la police israélienne et servait dans ce département depuis plus de 15 ans. Il a été tué lorsqu’un véhicule échappant à la police a franchi le poste de contrôle près du carrefour de Beit Dagan, le percutant avec force.

Carmely laisse dans le deuil sa veuve, Keren, son père Yitzhak et ses deux enfants, sa fille Yuval (19 ans) et son fils Sagi (16 ans).

Le commissaire de la police israélienne, Yaakov Shabtai, a déclaré : « Le vaste réseau de volontaires de la police israélienne est actif en première ligne dans la lutte contre le crime et les accidents de la circulation, assurant la loi et l’ordre, et toutes les autres tâches de la police. Aujourd’hui, nous avons perdu l’un de nos meilleurs volontaires. »

Shabtai a ajouté que le grand-père de Carmely, le surintendant Moshe Carmely, est tombé en 1973 juste avant la guerre du Yom Kippour, lorsqu’une grenade a été lancée sur lui dans la rue principale de Gaza.

« Amichai et son grand-père Moshe sont des héros qui sont tombés alors qu’ils protégeaient leur terre et les citoyens de l’État d’Israël lors d’activités opérationnelles – l’un en tant que chef de la police et l’autre en tant que volontaire de la police », a déclaré Shabtai. « En cette heure difficile, nous sommes avec la famille de Carmely, les soutenant, les aidant et les accompagnant, maintenant et pour toujours. »

%d blogueurs aiment cette page :