Le Rav Yaakov Tzvi Holtzman, un survivant de l’Holocauste qui a rencontré le Rabbi dans un orphelinat, était proche de la Rebbetzin Haya Mouchka Schneerson et a vécu à Anvers et à Crown Heights. Il a été victime d’un accident de voiture.

Le Rav Yaakov Tzvi Holtzman, un ancien et dévoué Hassid Loubavitch en Belgique et ces dernières années à Crown Heights, est décédé le jeudi 4 Elul 5781. Il avait 87 ans et a été blessé dans un accident de voiture.

Le Rav Holtzman était un enfant rescapé de la Shoah qui s’est retrouvé dans un orphelinat Loubavitch à Paris, et c’est là qu’il a rencontré Rabbi Menachem Mendel Schneerson, le futur Rabbi de Loubavitch, après la Seconde Guerre mondiale.

Le Rabbi était venu à Paris en 1947 pour rencontrer sa mère, la Rebbetzin Hanna Schneerson, qui s’était échappée d’Union soviétique, et l’accompagner jusqu’à New York.

Pendant son séjour, le Rabbi visitait l’orphelinat et testait les enfants sur leurs connaissances de la Torah, en leur attribuant des prix. Le jeune Holtzman, âgé de 13 ans, en a profité pour demander au Rabbi s’il pouvait aller en Amérique. Un an plus tard, la chose fut arrangée et il vint à Crown Heights et s’inscrivit à la Yeshiva centrale Tomhei Tmimim Loubavitch.

En 1954, la Rebbetzin était partie en Europe pour quelques semaines et, pendant son absence, les repas du Rabbi étaient préparés par un cuisinier et le Rav  Holtzman, qui avait alors 20 ans, a été choisi pour servir le Rabbi. Et puis, après le retour de la Rebbetzin, il a continué à aider. Pendant environ quatre ans, il a joué le rôle d’homme à tout faire, les aidant à préparer Pessah et Souccot. Comme il avait perdu son père pendant la guerre et que sa mère vivait loin en Europe, la Rebbetzin s’occupait de lui.

Lorsqu’il a commencé à sortir en Chidou’h, la Rebbetzin lui a dit : « Il n’est pas approprié que tu ailles à tous les rendez-vous avec le même costume » et elle lui a donné un ancien costume du Rabbi. (Le Rabbi ne portait alors plus de costume mais un Sirtouk, il devait donc s’agir d’un costume dont il n’avait plus besoin).

Il se maria avec Haya Tzipora, petite-fille de la Mashpia R’ Shilem Kuratin, et reçut de la Rebbetzin un ensemble de couverts en argent comme cadeau.

En 1966, le Rabbi lui a demandé de partir en Chli’hout à Anvers, en Belgique.  Les Holtzman ont fait le déplacement et ont ouvert dans leur maison un petit Minyan appelé Anshei Lubavitch. Plus tard, ils ont ouvert une synagogue appelée Beith Menahem avec des minyanim hebdomadaires et des Farbrengens. Ils étaient des personnes respectées dans la communauté, connues pour leur sincérité et leur dévouement aux autres.

Au fil des ans, le Rav Holtzman a imprimé une édition du Tanya de l’Alter Rebbe à Anvers, la première dans la ville, et a ouvert un camp d’été ainsi qu’un magasin vendant des livres de ‘Hassidout.

Même lorsqu’il a déménagé en Belgique, la Rebbetzin est restée en contact avec lui et une fois, apprenant qu’il était malade, elle a demandé à quelqu’un à Londres de lui envoyer un médicament spécial.

Lorsqu’ils se rendaient à New York avec leurs enfants, ils rendaient toujours visite à la Rebbetzin. « Même si elle était une personne d’autorité, elle se sentait comme une tante ou une grand-mère, un membre de la famille pour nous », a déclaré le Rav YY Holtzman.

Plus tard, ils ont déménagé à Beitar Illit, près de Jérusalem. Après le décès de sa femme, il s’est installé à Crown Heights.

Ses enfants :
Rav Yossef Its’hak Holtzman Crown Heights.

Rav Ouri Holtzman à Beitar Illit,

Rav Noah Holtzman Crown Heights.

Rav Meshulam Holtzman, Buffalo, New York.

Ses filles :

Fruma Traina, épouse du Rav Shmuel Kraus

Les funérailles partiront de New York et l’enterrement aura lieu en Israël.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :