Vidéos de sites où des missiles Scud ont frappé Israël, statistiques de guerre révélées pour la première fois à partir des archives de Tsahal.

À l’occasion du 30e anniversaire de la guerre du Golfe, les archives de Tsahal au ministère de la Défense ont révélé des documents rares: des vidéos de sites où des missiles ont frappé, le journal des opérations de guerre et des recherches militaires qui révèlent combien de missiles Patriot ont été tirés sur des missiles Scud irakiens et combien de civils ont injecté de l’atropine, un médicament qui traite les intoxications aux agents neurotoxiques.

C’est l’un des conflits majeurs de ces dernières années. Il y a 30 ans, le Koweït produisait plus de pétrole que son quota autorisé, faisant chuter le cours du brut. Pour rembourser sa dette, Saddam Hussein, président irakien de l’époque, réclame en vain la hausse du prix du baril. Face à l’échec des négociations, le 2 août 1990, l’Irak envahit le Koweït.

Des dizaines de missiles irakiens Scud ont été lancés sur le front intérieur israélien du 17 janvier au 25 février 199. Les vidéos prises sur les sites d’impact de missiles à travers le pays, dont certaines sont révélées au public pour la première fois, ont été rééditées en un seul film montrant l’histoire de la guerre qui a changé le front intérieur israélien.

La guerre du Golfe est un conflit qui oppose, du 2 août 1990 au 28 février 1991, l’Irak à une coalition de 35 États, dirigée par les États-Unis à la suite de l’invasion et l’annexion du Koweït par l’Irak.

La guerre est divisée en deux phases : l’opération Bouclier du désert (en anglais Desert Shield), du 2 août 1990 au 17 janvier 1991, au cours de laquelle les troupes se renforcent et défendent l’Arabie saoudite, et l’opération Tempête du désert (en anglais Desert Storm), du 17 janvier au 28 février 1991, phase de combat, qui commence avec un bombardement aérien et naval, suivi d’un assaut terrestre et qui se termine avec une victoire des forces de la coalition qui parviennent à repousser l’armée irakienne hors du Koweït et à avancer en Irak.

La coalition cesse sa progression et déclare un cessez-le-feu 98 heures après le début de la campagne terrestre. Au cours de la guerre, les combats sont limités à l’Irak, le Koweït et des zones le long de la frontière avec l’Arabie saoudite ; l’Irak lance des missiles Scud contre des cibles militaires de la coalition en Arabie saoudite et contre Israël.

 

 

Les archives de Tsahal ont également présenté des recherches de Tsahal sur les chiffres de la guerre: détails de toutes les salves de missiles et de toutes les victimes par région, nombre de missiles Patriot tirés à chaque volée, nombre total de victimes dans chaque volée de missiles, nombre de fausses injections d’atropine, en moyenne, les citoyens israéliens étaient assis dans des pièces scellées, et plus encore.

 

 

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars