Photo : Roman Vishniac 

(Pour la guérison de Raphaël Chmouel ben Sima, et pour l’anniversaire de Liba bat Esther)

Le Rabbi nous enseigne continuellement que le dévoilement de D.ieu est le désir de chaque Juif. Chaque Juif sans exception.  Aussi, ce désir se réalisera avec l’aide de D.ieu lors de la venue du Machia’h, laquelle n’est autre que le dévoilement de l’Essence divine.

D’une certaine manière, du fait que ‘D.ieu Israël et la Torah ne font qu’Un’, les dévoilements de l’Essence divine, de l’Essence de la Torah et de l’Essence de l’âme Juive, qui auront lieu lors de la Délivrance finale ne sont en réalité qu’un seul et même dévoilement.

Dans le Dvar Mal’hout sur la Paracha Bamidbar, le Rabbi parle du fait que l’Eternel dévoile le jour du Chabbat, à toute Sa Création, le but pour lequel Il a créé le monde. C’est précisément lorsque l’on en connaît la raison, que l’on goûte à la joie véritable. En d’autres termes, la paix et la tranquilité sont toutes les deux liées à la connaissance de la profondeur de notre existence.

Dès-lors, nous pouvons comprendre que l’une des raisons pour lesquelles la Délivrance finale est appellée par les Sages ‘Chabbat éternel’, est qu’à cette époque l’Eternel dévoilera les raisons de Ses Commandements. C’est à cela que se rapporte la déclaration du Saint béni soit-Il selon laquelle ‘Une Torah nouvelle sortira de Moi’. En effet, lors de la Délivrance finale l’Eternel dévoilera aux enfants d’Israël, par l’intermédiaire du Machia’h, les raisons cachées de Ses Commandements.

De fait, ‘la Torah nouvelle’ représente le dévoilement de l’intention divine, de la Volonte intérieure et profonde de l’Eternel. Aussi, comme il a été dit précédemment, c’est précisement quand D.ieu dévoile la raison pour laquelle Il a créé le monde que l’homme peut goûter au repos, à la joie véritables.

Ainsi, le dévoilement de l’Essence de la Torah, la ‘Torah nouvelle’, apportera à ce monde un repos et une joie éternels, et c’est pour cela que la Délivrance finale est appellée, et sera, un ‘Chabbat éternel’.

L’occasion est donnée ici au Rabbi de nous rappeller ce que signifie ‘faire la Volonté de D.ieu’. Au regard de l’Eternel, et aussi étonnant que cela puisse paraître, accomplir les Commandement divins ne signifie pas (exactement) que l’on fait Sa Volonté. Le Rabbi précise que faire la Volonté de D.ieu signifie que l’on aime D.ieu‘de tout son pouvoir’, et cela au point de faire un don total de sa propre existence, de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour provoquer la Délivrance finale.

Aussi, il est possible de dire que la déclaration du Zohar selon laquelle ‘le point doit illuminer le palais’ s’accorde parfaitement aux propos du Rabbi.

Le ‘point’ représente la Volonté de D.ieu, laquelle doit illuminer constamment notre être tout entier, qu’il s’agisse de nos pensées, de nos paroles, ou de nos actes.

Par ailleurs ‘le point doit illuminer le palais’ évoque la lumière du Chabbat, ‘le point’, qui illumine les jours de la semaine, ‘le palais’.

En effet, la partie révélée de la Torah est liée aux six jours de la semaine durant lesquels nous nous efforçons de raffiner ce monde matériel. C’est précisément grâce à l’application concrète des Commandements divins tels que ceux-ci sont exprimés dans la partie révélée de la Torah, que nous y parvenons.

Quant au jour du Chabbat, celui-ci est lié à l’Essence de la Torah. Ce jour représente le plaisir de D.ieu, qui se fond dans la partie profonde de la Torah, et du fait que‘l’âme d’Israël est véritablement une parcelle de divinité d’En-haut’, il est évident que notre attachement au Rabbi, et notre étude de ses enseignements, sont  à l’origine même de notre propre plaisir.

Ainsi, ‘le point’ évoque ‘l’Essence de la Torah’, la Hassidout, car celle-ci vient pour ‘illuminer’ notre compréhension de la partie révélée de la Torah: ‘le palais’.

De fait, comme l’âme illumine le corps, la lumière de la partie profonde de la Torah illumine la partie révélée de la Torah,  comme le Jour du Chabbat illumine et apporte la Bénédiction à tous les jours de la semaine, la Séfira de Kéter (qui représente le Plaisir et la Volonté de D.ieu) surplombe et illumine toutes les Séfirots de tous les mondes de l’enchaînement des mondes de la Création.

 ‘Le point illumine le palais’ n’est pas non plus sans évoquer le Rabbi et l’Assemblée d’Israël, le Rabbi et ses Hassidim, car il illumine le coeur et l’ame de celui qui s’attache de manière profonde à ses enseignements. C’est à ce sujet qu’il est dit que le fait de nous trouver dans ‘les quatre coudées du Rabbi’ a pour effet de dévoiler l’Essence de notre âme.

C’est précisément par le fait de dévoiler l’Essence de notre âme dans la partie de notre âme qui s’habille dans notre corps que nous aurons le mérite de voir, avec nos yeux de chair, ‘un Ciel nouveau, une Terre nouvelle, et une Torah nouvelle’ lors de la venue de notre Juste Machia’h.

Ce monde matériel deviendra alors une demeure pour D.ieu. L’Essence de D.ieu illuminera notre monde: ‘Son Palais’. L’Essence de Sa Torah illuminera la terre et le ciel, notre coeur et notre âme. Tous les êtres de la Création ressentiront alors le But et la Volonté de D.ieu, Son Désir, et son Plaisir profond de créer le monde à chaque instant. Et cela, très bientôt et de nos jours, avec l’aide de D.ieu.

Rav Yaakov Abergel

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG