Le voyage de solidarité d’une semaine organisé par JLI en Israël a réuni 170 Juifs américains dans le but de témoigner de leur soutien et de dire : « Nous sommes là avec vous. » Ces hommes et femmes juifs, provenant de 26 communautés à travers les États-Unis, ont participé à l’événement « La Terre et l’Esprit » organisé par JLI. Ils ont entrepris cette mission de solidarité d’une semaine afin de se tenir aux côtés du peuple juif dans une période de douleur, de contribuer à la reconstruction et de renouer avec l’essence même de leur patrimoine juif.

JLI, ou l’Institut Rohr pour l’étude juive, est un fournisseur de cours et d’études juives sur divers sujets tels que l’histoire juive, la loi juive, l’éthique, la philosophie et la littérature religieuse. Fondée en 1999 par le rabbin Ephraim Mintz, JLI est une branche de l’éducation pour adultes du mouvement Chabad-Lubavitch. Elle offre des cours et des programmes pour adultes, étudiants, adolescents et personnes âgées.

Le voyage de solidarité d’une semaine de JLI en Israël a rassemblé 170 Juifs américains pour témoigner et dire : « Nous sommes là avec vous. » 170 hommes et femmes juifs de 26 communautés à travers les États-Unis sont arrivés en Israël le lundi 22 Adar II, le 1er avril, pour « La Terre et l’Esprit ». Ils étaient venus dans le cadre de la mission de solidarité d’une semaine de JLI pour se tenir aux côtés du peuple juif en période de douleur, pour redonner et se reconnecter au cœur battant de leur patrimoine juif.

Le programme était chargé de travaux bénévoles, de visites dans les communautés dévastées près de la frontière de Gaza et de rencontres émouvantes avec des parents endeuillés et des familles de otages. Il a mis les participants face à l’horreur totale du 7 octobre et à l’esprit indomptable du peuple juif.

« Nos cœurs ont été brisés en mille morceaux, » a déclaré Rivka Rabinowitz de la Chabad de S. Monica, en Californie. « Mais le programme n’a jamais permis que notre douleur se transforme en désespoir – nous en sommes ressortis avec espoir, foi et confiance. » Partout où ils allaient, le groupe entendait un seul message de la part des Israéliens rencontrés : « Nous sommes tellement heureux que vous soyez ici ; votre présence prouve que nous sommes un seul peuple. »

Peu de temps après leur arrivée à l’aéroport Ben Gourion, les participants se sont retroussé les manches pour cueillir des légumes dans des fermes touchées par la guerre. Le groupe a visité la banque de sang nationale du Magen David Adom – un rappel émouvant de la préparation d’Israël – avant de se rendre à Jérusalem, en admirant la beauté de la ville, et de s’installer à l’hôtel David Citadel.

Cette nuit-là, le groupe a marché vers le Mur avec la famille Romi pour célébrer la Bar Mitsva du jeune Osher. Déplacée de sa maison près du Liban depuis six mois, et avec le père d’Osher, un officier de Tsahal, défendant Israël à Gaza et incapable de célébrer en personne, la famille était ravie de danser, chanter et célébrer avec les participants du voyage de JLI.

Le groupe a également célébré une Bat Mitsva spéciale avec la famille du chef de la police de Sderot, assassiné le 7 octobre. Le ministre israélien des Affaires de la diaspora, Amichai Chikli, s’est également adressé au groupe ce soir-là. Et ce n’était que le premier jour – avec six jours à venir.

La Terre et l’Esprit ont donné aux participants un moyen puissant de se tenir aux côtés de leurs frères et sœurs en Israël pendant les moments difficiles et de témoigner de la dévastation du 7 octobre. Le deuxième jour du voyage a mis le groupe face à l’horreur de l’attaque du Hamas lors de visites émotionnelles à Kfar Aza, Nachal Oz et sur le site du Festival de musique Nova.

Sur le site du Festival Nova, les participants ont chanté des chansons émouvantes entourés d’images de ceux qui ont perdu la vie et ont rencontré la survivante Millet Ben Haim alors qu’elle retrouvait Rami Davidian, l’homme dont les actions héroïques l’ont sauvée ainsi que des dizaines d’autres. Les participants ont également eu l’occasion de rendre la pareille en organisant un dîner barbecue pour les soldats de Tsahal postés à la frontière de Gaza – avec musique et danse.

Plus tard dans le programme, le groupe a prié pour le retour sûr des otages à Hébron, a apprécié un beau Shabbat à Jérusalem et une cérémonie spéciale de Havdalah dans le centre commercial de Mamilla. Le dimanche, les participants ont assisté à des funérailles émouvantes pour un soldat tombé de Tsahal sur le mont Herzl. « Tous types de Juifs se sont réunis là-bas, » se souvient le Rav Yitzchok Teichtel de la Chabad de Nashville, dans le Tennessee. « Nous avons pleuré ensemble, et même si la plupart des gens ne connaissaient pas la famille, nous avons senti que nous étions une grande famille juive. »

« La mission de solidarité a dépassé toutes nos attentes, » a déclaré le Rav Yochanan Goldman, directeur de la Lubavitch de Center City, à Philadelphie. « Nous sommes laissés avec tellement de souvenirs inoubliables, intenses et puissants ; ma communauté reste inspirée par les héros que nous avons rencontrés, les lieux où nous les avons rencontrés, et le voyage sans faille qui a tout rassemblé. »