René Taieb, président de l’union des communautés juives du 95, a déclaré que l’incident était peut-être une attaque antisémite.

Des résidents juifs d’une banlieue parisienne ont poursuivi et maîtrisé un homme qui, selon des témoins, avait tenté de poignarder trois Juifs, puis l’a remis à la police.

Le suspect, un immigrant clandestin pakistanais de 35 ans , s’est approché des hommes par derrière près d’une synagogue à Sarcelles mercredi soir, a rapporté Le Parisien. Les hommes portaient une kippa.

Les habitants qui ont vu la scène se dérouler depuis leur balcon ont averti les trois hommes, qui se sont enfuis indemnes.

Le suspect, qui portait une couteau utilisée pour trancher des plaques de plâtre, s’est enfui. Mais des Juifs locaux alertés par l’agitation l’ont poursuivi et l’ont maîtrisé, retenant l’homme jusqu’à l’arrivée de la police. Il séjourne illégalement en France depuis des années, a rapporté Le Parisien.

Des témoins ont déclaré au Parisien qu’il avait crié «ils m’ont volé mon travail» lors de son arrestation. Un rapport de police a déclaré que le suspect était «fortement en état d’ébriété», selon le journal.

Il a été identifié et libéré dans l’attente de nouvelles poursuites judiciaires. Le suspect a été vu à proximité de la synagogue le lendemain, selon Moïse Kalhoun.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, ou BNVCA, a critiqué le traitement du suspect par les autorités. Un porte-parole de la BNVCA a déclaré au Parisien qu’il «aurait dû être expulsé il y a longtemps et maintenu en détention dans l’attente d’un procès».

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
     
%d blogueurs aiment cette page :