Pourquoi 700 personnes décoraient-elles des chaussures Converse au Beth Habad de West Boca à Boca Raton, en Floride, un dimanche ? Pour montrer leur fierté juive et soutenir le peuple d’Israël. C’était une collaboration réussie entre Richie Cohen et le Rav Moshe Kramer, émissaire Habad.

 

Un événement au Habad de West Boca à Boca Raton, en Floride, a vu des gens de tous âges participer à une activité de groupe peu susceptible d’être vue dans une synagogue – la décoration de chaussures Converse, dimanche 5 mai.

Tout a commencé avec Richie Cohen, un membre du Beth Habad qui partage son temps entre New York et le sud de la Floride. « J’étais sur les réseaux sociaux et j’ai vu une tendance virale où les gens transformaient leurs lacets en étoile de David », a-t-il déclaré à COLlive.com. « Je suis allé dans les magasins d’usine et j’ai trouvé les dernières chaussures Converse dans ma taille. »

Une fois les lacets terminés, il a apporté les chaussures au Rav Moshe Kramer, directeur de l’école hébraïque du Beth Habad à West Boca. Il a adoré l’idée et, avec sa femme Shaina Kramer, a organisé un événement pour étendre ce concept à une plus grande plateforme.

« Mon idée de départ était d’envoyer des chaussures en Israël, à des enfants qui en avaient besoin », explique Cohen. « Mais nous avons décidé d’élargir et de créer des chaussures ici tout en envoyant aussi des chaussures en Israël. Nous voulions rassembler la génération plus âgée avec la génération plus jeune, en leur apprenant à fabriquer ces chaussures et ces lacets en forme de Magen David. »

Pour chaque paire de chaussures décorée, une paire est donnée à un enfant en Israël sous les auspices du Rav Zalman Bukiet. Le Rav Yossel Raichek du Beth Habad de West Boynton a également participé à l’événement, qui a rassemblé plus de 700 personnes. Le Hazan Aryeh Hurwitz a chanté lors de l’événement.

« Nous n’aurions jamais pu faire cet événement sans Richie et sa femme Hope », a déclaré le Rav Kramer. « Richie est venu à nous avec beaucoup d’enthousiasme. La fierté juive dans la salle pendant cet événement était électrique. J’espère vraiment que les enfants qui venaient d’écoles publiques porteront ces chaussures, montrant leur fierté juive partout où ils iront. »

Les participants ont utilisé un aérographe pour décorer leurs chaussures avec des messages « Am Yisrael Chai » et la carte de la Terre Sainte d’Israël, puis ont appris à nouer les lacets en forme d’étoile de David. Le droit d’entrée était une somme modique de 5 $.

« J’ai donné les chaussures », a dit Cohen. « Nous nous sommes coordonnés avec Converse pour obtenir une remise en gros, mais ce n’était pas suffisant. Pour un événement, c’est bien, mais nous voulons le faire à l’échelle nationale. Nous cherchons à lever des fonds pour développer ce programme. »

Cohen a déclaré qu’il cherchait plus de gens pour organiser des événements locaux et porter ce projet sur la scène nationale. « Nous espérons que sensibiliser à cette campagne aidera aussi à lever des fonds pour couvrir le coût de ces chaussures », a-t-il dit.

Une personne présente a commenté : « J’ai assisté à de nombreux événements pro-Israël. Mais quelque chose dans le mélange de centaines de personnes diverses, le rabbin, le chanteur et Richie qui parle, m’a bouleversé. J’avais les larmes aux yeux. Quand j’ai attaché les chaussures de mes enfants le Yom Hashoah, sachant que, il y a plus de 80 ans, des enfants du même âge que les miens n’avaient pas de chaussures pour marcher, devaient se cacher, ne mangeaient pas et devaient se battre pour rester en vie, j’ai été fier (encore une fois) d’être juif ! »

Le Rav Kramer a exprimé son souhait d’une participation plus large, en disant : « J’espère voir des événements similaires organisés dans le monde entier. »