signature paul turban Paul Turban
Journaliste
12/2019

 

www.rtl.fr

Elle commence cette année le dimanche 22 décembre au soir pour prendre fin le lundi suivant 30 décembre au matin. Pendant huit jours, les juifs célèbre la fête de Hanouka. Le rite principal de ce moment lui vaut le titre de « fête des Lumières ».

Les croyants allument une ménorah, un chandelier composé de 8 branches avec une bougie par branche, et une neuvième bougie appelée shamash (« préposé »), utilisée pour allumer les autres. Chaque soir, une bougie supplémentaire est allumée avec des prières propre à la fête, comme l’explique le site chabad.org.

Lors de cette fête, la tradition veut aussi que l’on fasse des cadeaux aux enfants, comme à Noël chez les chrétiens. Or, selon chabad.org, la tradition originelle était d’offrir de l’argent aux enfants, qui pouvaient alors eux-mêmes le donner aux plus nécessiteux, accomplissant ainsi un acte de charité.

Cette fête commémore un épisode de l’histoire du peuple juif. Au IIe siècle avant Jésus-Christ, les juifs dirigés par Juda Maccabée se révoltèrent contre le Grecs qui dominaient la Terre sainte. Victorieux, ils se rendirent au temple de Jérusalem pour allumer la Ménorah.

Il ne restait plus que la quantité d’huile pour brûler pendant un jour. Miraculeusement, l’huile brûla pendant huit jours, le temps de reconstituer les stocks. « Hanouka » signifie « inauguration », en souvenir à cette inauguration miraculeuse du temple.

%d blogueurs aiment cette page :