Lorsque le Rav Binyamin Klein a remarqué que le Rabbi utilisait des bouts de papier pour écrire des notes et des réponses aux gens; Il a donc acheté une variété de blocs-notes. Mais le Rabbi ne l’a pas accepté…

A l’époque où le Rav Binyamin Klein a rejoint le secrétariat du Rabbi, des dizaines de lettres étaient envoyées au Rabbi chaque jour. En outre, beaucoup d’entre elles contenaient de courtes questions pour le Rabbi ou des demandes de bénédictions.

Le Rabbi répondait par des notes brèves et directes inscrites sur des bouts de papier. Ces courtes notes étaient remises à l’un des secrétaires, qui en informait verbalement la personne par téléphone ou en personne. Parfois, le secrétaire écrivait une lettre dans laquelle il incluait la réponse du Rabbi.

Parfois, le Rav Klein regardait le Rabbi s’asseoir à son bureau et répondre à une personne sur un bout de papier. Ces bouts de papier étaient des morceaux arrachés, des morceaux vierges des notes que les gens envoyaient au Rabbi, ou même une vieille enveloppe, qu’il plaçait dans un petit panier sur le côté de son bureau.

Lorsqu’il a vu cela pour la première fois, le Rav Klein a été surpris que le Rabbi utilise des morceaux de papier. Il s’est alors rendu dans un magasin local et a acheté divers formats blocs-notes. Il les a placés sur le bureau du Rabbi. Le Rabbi aurait maintenant le format de papier de son choix.

Le Rabbi donna au Rav Klein une pile de réponses, et d’autres travaux nécessitant de l’attention, puis il montra les blocs-notes du doigt, en demandant « A quoi servent-ils? » Le Rav Klein répondit que si le Rabbi avait besoin d’écrire quelque chose, il pouvait les utiliser.

« Je n’en ai pas besoin », répondit le Rabbi. En montrant les papiers en vrac, il poursuivi, « Je désire continuer comme je l’ai toujours fait. Apportez ces nouveaux blocs-notes dans le bureau du secrétariat, et lorsque les gens auront  besoin d’écrire une note, ils auront de quoi écrire ».

%d blogueurs aiment cette page :