.

De nouvelles images aériennes montrent des installations militaires iraniennes en Syrie attaquées par Israël lors des bombardements massifs de représailles de jeudi, renforçant ainsi les avertissements d’Israël sur l’enracinement militaire iranien dans ce pays déchiré par la guerre.

Yoav Zitun | Ynet, traduit par Hassidout.org

L’armée israélienne a diffusé vendredi des images aériennes des sites iraniens ciblés dans la frappe aérienne de représailles de jeudi en Syrie, mettant en évidence et identifiant les cibles spécifiques attaquées par l’armée de l’air.

Dans le cadre de la plus vaste attaque d’Israël depuis la guerre de Yom Kippour en 1974, l’armée israélienne a bombardé des installations militaires à Tel Gharba, Tel Kleb, Nabi Yusha et Tel Maqdad, ainsi qu’un complexe militaire de la Force Qods iranienne à Al-Kisweh, selon l’unité du porte-parole des Forces de défense israéliennes.

Les images publiées par l’armée comprennent des images aériennes des installations de stockage et des garages utilisés par les forces iraniennes au cours de leurs opérations en Syrie.

Une autre image montre un complexe logistique iranien situé dans un lieu non spécifié près de Damas, également visé par l’attaque du jour au lendemain, bien que toutes les structures identifiées n’aient pas été touchées.

Parmi les cibles attaquées par Israël figuraient également des milices pro-iraniennes proches de la frontière entre Israël et la Syrie dans le Golan, telles que des postes d’observation et des systèmes de défense aérienne.

L’opération « House of Cards », a duré une heure et demie, au cours de laquelle plus de 50 cibles iraniennes ont été bombardées.

Les représailles de jeudi ont été provoquées par une attaque à la roquette contre les bases de l’armée israélienne sur les hauteurs du Golan, lancée par les forces iraniennes en Syrie.

Le porte-parole de Tsahal, le brigadier-général Ronen Manelis, a déclaré jeudi matin qu’aucune des 20 roquettes tirées par la Force Qods des Gardiens de la Révolution iranienne n’avait atteint le territoire israélien. Quatre des roquettes, at-il dit, ont été interceptées par le système de défense aérienne Iron Dome et le reste a atterri sur le territoire syrien.

L’Iran a promis des représailles après une attaque aérienne israélienne présumée le mois dernier a tué sept de son personnel militaire dans une base aérienne syrienne.

L’attaque sur les hauteurs du Golan, juste après minuit, a marqué la première fois que les forces iraniennes ont attaqué Israël depuis la Syrie, où elles se sont déployées avec des milices chiites soutenues par l’Iran et des troupes russes pour soutenir le président Bachar Al-Assad. guerre.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :