Le Farbrenguen par Zoom entre les Chlou’him, prévu pour durer un jour, a duré cinq jours, jusqu’à ce que le Rav Moshe Kotlarsky, vice-président de Merkos, annonce qu’il était temps de conclure.

 

Un appel Zoom qui a remplacé le Mélavé Malka au Kinous de cette année était prévu de durer environ 24 heures, mais une fois qu’il a commencé, il a continué.

Le Farbrenguen virtuel a commencé lorsque le Chabbat s’est terminé à 21h30 à Melbourne, en Australie, et s’est poursuivi avec des Chlou’him de Thaïlande, Russie, Israël, Afrique du Sud, Europe, Brésil, New York, Californie, culminant avec Hawaï, plus de 24 heures après.

L’appel hébergeait généralement entre 200 et 1000 Chlou’him, et a duré 136 heures, ce qui en fait l’appel virtuel le plus long de l’histoire.

Les participants ont partagé des histoires, des anecdotes et une Divrei Torah au cours de cinq jours complets, la conversation passant de l’anglais à l’hébreu au yiddish, et entrecoupée d’espagnol, de français et de russe. Les Chlou’him ont été particulièrement touchés d’entendre les messages inspirants des Rav Yudi Dukes et Yitzi Horowitz.

Le Farbrenguen qui durait des jours ne semblaient pas avoir de fin imminente jusqu’à jeudi soir, lorsque le Rav Moshe Kotlarsky, vice-président de Merkos, a annoncé: «Il y a un temps pour trouver l’inspiration et il y a un temps pour utiliser l’inspiration.»

Le modérateur, le Rav Berel Levertov, a mis fin à l’appel historique en appelant ses camarades Chlou’him à continuer à faire des farces . «C’était une chose incroyable», a-t-il dit, «la Ahdout, les Hergeishim – c’est un grand pas vers Machia’h!» Le Farbrenguen a culminé avec un « Ki Besimha Teitzeiou » retentissant, chanté par les 1000 participants du monde entier.

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars