Vous connaissez sûrement le récit de deux Juifs, résidant dans les villes où les Juifs avaient le droit de s’installer, qui s’en allèrent visiter Petersburg.

On leur demanda ce qu’ils y avaient vu.

Le premier répondit que cette ville était emplie de lieux d’impuretés, ce qu’à D.ieu ne plaise, que l’on en trouvait à chaque pas.

Le second rétorqua, avec émerveillement, qu’à chaque pas, on y rencontrait également des Juifs, on y entendait des paroles de la Torah, on répondait à un Bare’hou, à une Kedoucha.

Or, les deux disaient la vérité, la différence étant que l’on trouve ce que l’on cherche.

Source : Lettre 5767

À l’initiative du Beth Loubavitch et du Mak’hon Or Ha’Hassidout