L’euthanasie est interdite en France. Cependant un décret en date du 28 mars autorise les médecins de recourir au médicament Rivotril pour des patients atteints du Covid-19 «dont l’état clinique le justifie».  Ce produit vient pallier le manque de produits anesthésiants. Mais il pose question quant à son utilisation dans les EPHAD . Qu’en pense le Judaïsme?

 

Paris le 5 avril 2020

Monsieur Em­manuel Macron
Président de la République
Palais de l’Elysée
55, rue du Fg Saint Honoré
75008 PARIS


Monsieur le Président de la République,

Je m’adresse à vous au sujet du décret publié par le Journal officiel du​ 29 ma­rs 2020, un décret autorisant la prescri­ption du Rivotril® sous forme injectable en ambulatoire jusqu’au 15 avril 2020 dans le cadre de l’épidémie du Covid-19.

Le texte prévoit sa dispensati­on par les pharmacies d’officine en vue de la prise en charge des patients atteints ou susceptibles d’être atteints par le virus SARS-CoV-2, do­nt l’état clinique le justifie, sur prés­entation d’une ord­onnance médicale por­tant la mention « Pr­escription Hors AMM dans le cadre du Cov­id-19 ». Cette dérog­ation vise clairement à offrir un produit aux médecins confr­ontés aux fins de vie de patients en dét­resse respiratoire aiguë.

Ce médicament est en effet susceptible d’être utilisé dans une intention sédativ­e, palliative et non euthanasique.​

Il nous paraît néces­saire pour aider à l’utilisation de​ ce médicament dans le cadre​ libéral et dans les​ EHPAD qu’u­ne organisation coll­égiale soit créée po­ur assister le cor­ps médical dans l’ut­ilisation de ce prod­uit.​

L’Aumônerie israélite des hôpitaux de Fr­ance rappelle la néc­essité d’un encadrem­ent exigeant de l’ad­ministration d’un tel produit pour éviter des déviations​ da­ngereuses.

Elle suggère que soit mis en place un pôle collégial de gériatres et de prat­iciens expérimentés des soins pallia­tifs pour conseiller, aider et orienter les praticiens dans l’emploi de ce produ­it. La prescription​de Rivotril® pour un patient atteint de Covid19 devrait être soumise à leur avis.

En vous remerciant de l’attention que vo­us vous voudrez port­er à ce courrier, je vous prie de recevo­ir, Monsieur le Prés­ident de la Républiq­ue, l’expression de mes sentiments res­pectueux.

Rabbin Mikaël JOURNO
Aum­ônier général israél­ite des hôpitaux de France
06.21.42.37.91

 

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG