Le compte du Omèr assainit nos « Kelipot » ainsi que nos « impuretés ». Réflexion sur les mi-fêtes de Pessa’h aux lumières de la kabbale, selon les enseignements de Rabbi Levi Ytshak Schneerson נ »ע.
 

 

%d blogueurs aiment cette page :