Une semaine après le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, les forces russes semblent avoir pris le contrôle de la ville méridionale de Kherson dans le sud de l’Ukraine, avec des images de leurs troupes patrouillant dans la ville. Le Rav Yossef Its’hak Wolf, le Chalia’h ‘Habad de Kherson, s’est entretenu avec Radio 103FM et a raconté des témoignages.

« Nous sommes tous sains et saufs jusqu’à présent », a déclaré le Rav Wolf. « Ils [les Russes] sont ici, et c’est tout. Des centaines de chars, des centaines d’APC, des centaines de soldats… leur armée contrôle ici. Les choses se précisent petit à petit. »

Le Rav Wolf a ajouté que « jusqu’à lundi soir, nous pouvions encore sortir dans les rues et visiter des centaines de familles, pour nous assurer qu’elles avaient de quoi manger ».

A la question de savoir s’il y a eu des victimes civiles à Kherson, le Rav Wolf a répondu par l’affirmative.

« Malheureusement, oui. Le mardi a été une journée particulièrement difficile ; à partir de sept heures du matin, il y a eu des tirs intensifs de mitrailleuses ainsi que des tirs et des explosions générales, qui ont duré jusqu’à deux ou trois heures de l’après-midi. C’était très proche, à seulement 500 ou à 600 mètres de chez moi. Environ 300 personnes auraient été tuées ce jour-là.

« Depuis mardi soir, en revanche, les choses ont été beaucoup plus calmes. C’est alors que des centaines de chars et de véhicules blindés russes ont commencé à entrer dans la ville avec des centaines de soldats qui se sont postés à chaque coin de rue. Ils sont partout, pas juste sur les routes principales, et cela s’est calmé depuis lors. »

Les médias depuis le début de l’invasion ont souligné la forte résistance affichée non seulement par l’armée ukrainienne mais aussi par les citoyens ordinaires, des hommes et de femmes préparant des bombes incendiaires à utiliser contre les forces russes.

Le Rav Wolf a raconté qu’à Kherson également, « de nombreux citoyens ordinaires ont tenté d’arrêter l’avancée russe, mais ils n’ont rien pu faire. Je crains que de nombreuses familles aient été blessées lors de telles attaques ».

Kherson abrite non seulement des familles juives mais aussi un certain nombre d’Israéliens. « Il y a des Israéliens qui vivent ici depuis des années, et certains d’entre eux prient régulièrement dans notre synagogue », a déclaré le Rav Wolf. « Nous avons été en contact permanent avec eux et je les ai suppliés de rester à la maison jusqu’à ce que les choses commencent à se calmer, ce qui se passe actuellement.

« La nuit dernière, le maire a publié une annonce à tous les habitants de la ville sur sa page Web officielle, après avoir conclu une sorte d’accord avec le commandant russe local. Il y a maintenant un couvre-feu officiel tous les soirs, de huit heures à six heures le lendemain matin, et il va être très strictement appliqué – je ne pense pas avoir besoin d’expliquer ce que cela signifie », a déclaré le Rav Wolf.

« Les gens seront autorisés à sortir dans la rue le jour, mais seuls ou avec une seule autre personne », a-t-il ajouté. « Les gens seront autorisés à conduire mais seulement très lentement et ils doivent être prêts à être arrêtés par des soldats russes et à laisser inspecter tout le contenu du véhicule.

« Et je tiens vraiment à souligner à quel point le peuple juif dans le monde a été incroyable », a conclu le Rav Wolf. « Partout, les Juifs ont exprimé leur inquiétude pour nous et je vous demande à tous que cela continue – continuons à exprimer qui nous sommes vraiment. Faites une bonne action, aidez quelqu’un – c’est ce qui va nous aider à traverser cette épreuve.

 

%d blogueurs aiment cette page :