Traduction du Rav Haim Mellul – Editions du Beth Loubavitch

Le 20 Sivan 5662 (1902)

La Yechiva Tom’heï Temimim, dans la ville de Loubavitch, avait été constituée pour se dresser contre les vents nouveaux qui soufflaient sur le peuple d’Israël. De ce fait, elle, subit, à différentes reprises des dénonciations et des calomnies, de la part des tenants de la Haskala, qui s’efforçaient, par tous les moyens, d’obtenir sa fermeture.

Le 20 Sivan 5662, la dénonciation de la Haskala aboutit et la Yechiva Tom’heï Temimim fut fermée, mais cette sentence ne fut maintenue que très peu de temps. Bien plus, le Rabbi Rayats, qui était son directeur, ne s’affecta pas de cette fermeture et il demanda aussitôt de pratiquer une ouverture nouvelle, par une fenêtre, afin de rétablir l’accès à la Yechiva et de reprendre les études.

Le lendemain, la Yechiva reçut un télégramme du chef de la police, autorisant son ouverture, à nouveau.

(Yemeï ‘Habad, à la page 195)

WhatsApp CONTACTEZ HASSIDOUT.ORG