Depuis l’annonce vendredi du départ de notre ami et frère Serge Hajdenberg nous nous appelons et évoquons nos souvenirs avec ce Mench Il avait traversé tant d’épreuves que nous pensions que celle la aussi il la franchirait. Le ciel en a décidé autrement.

Toutes nos pensées vont à Suzy, son épouse, sa complice et sa compagne de tous les combats. Condoléances à ses enfants et petits-enfants.

Il a juste 40 ans lorsque, en 1981, Serge Hajdenberg fonde avec des militants du Renouveau Juif Radio J dont il devient le Président. Ça, c’est parallèlement à d’autres fonctions : Serge Hajdenberg, a plusieurs casquettes. Il gère pendant un temps une maison d’éditions, puis un groupe immobilier.

Nous, bien sûr, c’est le journaliste qui nous intéresse. Radio J ? Tout le monde connaît.

Pour les Nuls, Radio J est la 1ère radio juive de France. Elle commença à émettre le 17 juin 1981 à 22 heures. Ses premiers animateurs furent, outre Serge Hajdenberg son Président, désigné à ce poste par les membres du Renouveau Juif, Suzy Hajdenberg, Jean-Michel et Yves Sokol, Guy Rozanowicz, Jacqueline Frydman ex Klugman.

C’était alors un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Le monopole d’État régnait sur les ondes françaises. Au moment où les 4 radios juives pirates durent se regrouper sur la même fréquence, Radio J avait à elle seule 4 fois plus d’auditeurs que les 3 autres radios réunies[1].

Radio J, qui émet sur 94,8 MHz en FM et partage sa fréquence avec Radio Shalom, Judaïques FM et RCJ, se lève tôt. De 4 h 30 à 8 h et 14 h à 16 h 30, les émissions de la Station, qui se positionne strictement au centre de l’échiquier politique et revendique son indépendance, reposent sur l’information et le politique, la culture et le cultuel.

L’information communautaire juive et l’information sur le Proche-Orient occupent la plus grande partie de ses journaux.

Son émission dominicale, le Forum Radio J, est une des 3 émissions politiques nationales les plus suivies du week-end et est reprise régulièrement par la presse.

Les principaux dirigeants du pays, majorité ou opposition, y sont régulièrement reçus. De même, les responsables politiques et analystes politiques israéliens de tous bords, sont interviewés soit dans des émissions régulières, soit dans des journaux selon l’actualité.

Tous les lundis, depuis des années, Serge Hajdenberg a un invité israélien et chaque vendredi, il nous livre un édito pointu. Je ne vais pas vous filer la grille de Radio J mais en qualité d’invitée comme en qualité d’auditeur, j’aime la modernité de la station, son Forum politique, son traitement de l’information sans concession, son soutien inconditionnel à Israël…

 

%d blogueurs aiment cette page :