Rav Mordehaï Baron, un photographe qui a capturé des milliers de photos du Rabbi après avoir reçu la permission du Rabbi de le faire, est décédé le 27 Elloul 5783. Il avait 81 ans.

Né à Olyenbusk, en Russie, le 2 Tévet 5702, Mordehaï et sa famille ont réussi à quitter l’URSS en 5709 et ont émigré en Eretz Israël. Là-bas, ils se sont installés à Ramla.

À Ramla, Mordehaï a fréquenté l’école locale affiliée au sionisme religieux, complétant ses études juives avec des leçons du Rav Moché Beitsh.

Après avoir terminé ses études, Mordehaï a rejoint Tsahal. À la fin de son service militaire, il a entrepris un voyage à Cleveland, dans l’Ohio, où il a passé du temps avec des amis et a commencé son voyage dans le monde de la photographie. Ses voyages ont duré trois ans jusqu’à ce qu’il retourne en Israël en raison de la maladie de son père.

Pendant son séjour en Israël, il a épousé sa femme, Nechama, et est resté au chevet de son père jusqu’à son décès. Plusieurs mois après la période de deuil, Mordehaï et Nechama sont retournés à Cleveland, où il a commencé à se consacrer au monde de la photographie.

À Cleveland, Mordehaï et Nechama ont accueilli deux fils dans leur famille, et grâce à une rencontre fortuite avec un Hassid de Habad, il a été initié à la Hassidout Habad. Il a établi une relation avec le Rav Haïm Dovid Laine, qui a facilité son engagement plus profond avec la Hassidout Habad par l’intermédiaire de son beau-père, le Rav Chneor Zalman Katzenelnbogen. Il n’a pas fallu longtemps à Mordehaï pour devenir un Hassid de Habad dévoué.

Mordehaï a effectué sa première visite auprès du Rabbi pour Sim’hat Torah en 5731. L’année suivante, il est revenu équipé de son appareil photo personnel, désireux de capturer des images du Rabbi. Bien que les Hassidim l’aient encouragé à demander la permission du Rabbi avant de prendre des photos, Mordehaï a initialement ignoré leur conseil. Mais ensuite, après avoir pris de nombreuses photos, il a vu que toute la pellicule avait été ruinée et l’a attribué au fait qu’il n’avait pas demandé la permission. Il a donc écrit une lettre au Rabbi demandant la permission de photographier. Une fois la permission accordée, il est devenu l’un des photographes réguliers à 770, capturant des milliers d’images du Rabbi et des Hassidim dans divers contextes.

Mordehaï s’est également aventuré dans la production et la promotion de divers produits mettant en vedette l’image du Rabbi. Malgré une résistance initiale de la part de certains Hassidim, il a cherché les conseils du Rabbi et a reçu une réponse positive, ce qui a conduit à une expansion significative de ses efforts de production.

Au fil des ans, Mordehaï a envoyé au Rabbi la première copie de chaque produit qu’il a réalisé et a reçu en retour des réponses encourageantes et des bénédictions.

Les funérailles ont eu lieu à Kfar Habad et se sont poursuivies à Ramla, où il a été enterré.