Kirk Douglas, né Issur Danielovitch Demsky le 9 décembre 1916 à Amsterdam (État de New York) et mort le 5 février 2020 à Beverly Hills, en Californie, est un acteur, producteur, réalisateur et écrivain juif américain.

Issur Danielovitch est le quatrième enfant d’une famille qui en compte sept (il a six sœurs). Il est le fils de Bryna (« Bertha », née Sanglel) et de Herschel (« Harry ») Danielovitch (« Demsky »). Ses parents étaient des immigrants juifs de Tchavoussy, en actuelle Biélorussie, ayant fui le pays pour échapper à la pauvreté et à l’antisémitisme d’État de l’Empire russe. Son oncle paternel, qui avait émigré auparavant, avait utilisé le patronyme de « Demsky », que la famille Danielovitch adoptera aux États-Unis. En plus de leur nom de famille, ses parents changèrent leurs prénoms en Harry et Bertha. Issur adopte quant à lui le surnom d’« Izzy » : né sous le nom d’Issur Danielovitch, il grandit donc sous celui de Izzy Demsky.

Le père est chiffonnier et la famille vit modestement au 46 Eagle Street à Amsterdam, dans l’État de New York. C’est après avoir récité un poème à l’école et reçu des applaudissements que le jeune Issur décide de devenir acteur. Une ambition non partagée par sa famille. À l’Université St. Lawrence, il est victime d’ostracisme en raison de ses origines sociales, mais le jeune homme trouve une façon d’imposer le respect : la lutte.

En juin 1939, il décide de partir à New York pour se former au métier de comédien. Au théâtre Tamarak, un ami lui suggère de changer son nom. On lui propose Kirk et un nom commençant par un D, Douglas. Il entre ensuite à l’académie américaine d’art dramatique et suit les cours de Charles Jehlinger (de). Il y rencontre aussi Diana Dill, sa future première femme, et la jeune Betty Bacall, future Lauren Bacall. Après quelques rôles mineurs dans les pièces Spring Again (novembre 1941) et Les Trois Sœurs (décembre 1942), il s’engage dans la marine. Peu avant de s’enrôler, il effectue une démarche de changement de nom : Kirk Douglas, qui était initialement un nom de scène, devient alors son nom d’état civil.

Douglas a rappelé sa modeste enfance en tant que fils d’immigrants russes.

« Parfois, nous n’avions pas assez à manger, mais très souvent on frappait à la porte et ce serait un clochard qui voulait de la nourriture, et ma mère leur donnait toujours quelque chose », se souvient-il. «Ma mère m’a dit: ‘Tu dois prendre soin des autres.’ Cela m’est resté. »

En 2013, la dernière année pour laquelle des informations fiscales sont disponibles, la Fondation Douglas a donné plus de 2 millions de dollars en subventions. Les bénéficiaires juifs comprenaient le service familial juif, les enfants de ‘Habad Tchernobyl et la Ligue anti-diffamation.

En février 1991, Douglas a survécu à une collision d’hélicoptère au cours de laquelle deux personnes ont été tuées. L’expérience de la mort imminente l’a finalement ramené à ses racines juives. Dans une interview de 2000, il a déclaré: «Le judaïsme et moi nous sommes séparés il y a longtemps, quand j’étais un pauvre enfant qui grandissait à Amsterdam, NY. À l’époque, j’étais assez bon au ‘Heder, alors les Juifs de notre communauté pensaient qu’ils feraient une chose merveilleuse et collecteraient suffisamment d’argent pour m’envoyer dans une yeshiva pour devenir rabbin. Cela m’a effrayé. Je ne voulais pas être rabbin. Je voulais être acteur. J’ai fait des cauchemars – portant de longuess payottes et un chapeau noir. J’ai dû travailler très dur pour m’en sortir. Mais il m’a fallu beaucoup de temps pour apprendre qu’il n’est pas nécessaire d’être rabbin pour être juif. »

 

 

Deux portraites de Kirk Douglas peint par le Rav Yaacov Abergel

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
Widget not in any sidebars