La ville de McAllen, dans le Texas, avec une petite présence juive depuis plus de 100 ans, a maintenant son tout premier Mikvé, dédié au sergent Nissim Carmeli, héros de Tsahal, qui a donné sa vie pendant l’opération « Bordure protectrice » à Gaza.

Nichée sur les rives du Rio Grande, près de l’extrémité sud de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, McAllen, au Texas, a une présence juive depuis plus de 100 ans et une population juive peu nombreuse mais active. Mais un Mikvé, pierre angulaire de la vie familiale juive, n’y a jamais été construit.

Dans les années 1980 et 1990, de jeunes Israéliens se sont rendus à South Padre Island, un lieu de vacances proche, où ils ont investi massivement dans l’économie locale. Avec un certain temps, ils ont connu un réveil spirituel et ont commencé à organiser régulièrement des services de prière et de célébrations des fêtes juives. Avec l’aide des rabbins Habad Eli Laber et Asher Hecht, les résidents ont organisé un Gan Israel pour leurs enfants et ont commencé à importer des aliments casher et d’autres produits de base de la vie juive.

Asher Hecht a ensuite fondé un camp de nuit sur l’île et s’est finalement installé avec sa femme, Dini, à McAllen, où ils dirigent le Beth Habad de the Rio Grande Valley, répondant aux besoins des Juifs de toute la vallée.

McAllen a maintenant son tout premier Mikvé presque terminé – un espace magnifique, chaleureux et bien conçu appelé « Mikvé RGV Mei Nissim », dédié à la mémoire du sergent Sean Nissim Carmeli, qui a grandi sur South Padre Island et a donné sa vie pendant l’opération « Bordure protectrice » en 2014 à Gaza.

Sean est né de parents israéliens, Alon et Dalya Carmeli, qui s’étaient installés sur l’île à la recherche d’opportunités commerciales. Au fil du temps, avec ses parents et ses deux sœurs, il a renoué avec ses racines juives et a commencé à vivre selon la Torah.

Après avoir passé ses étés dans les camps organisés par Habad, Sean, qui possédait la double nationalité américaine et israélienne, a terminé ses études secondaires à Ra’anana et a ensuite choisi de passer du temps dans une Yéchiva de la vieille ville de Jérusalem, se plongeant dans l’étude de la Torah.

Après avoir rejoint l’armée, où il a servi avec honneur et distinction dans la brigade Golani, Sean s’est porté volontaire pour participer à l’opération qui lui a coûté la vie.

Après son décès, le Rav Hecht a annoncé à la famille Carmeli en deuil qu’un nouveau Mikvé serait construit et dédié à la mémoire de leur fils. Sept ans plus tard, des dizaines de membres de la communauté et de sympathisants se sont réunis pour inaugurer l’installation presque achevée.

La famille Carmeli vit désormais la majeure partie de l’année en Israël, mais a tenu à assister à la cérémonie d’inauguration, tout comme le Rav Eli Laber, qui dirige aujourd’hui le Conejo Valley Friendship Circle dans la banlieue de Los Angeles.

Par Menachem Posner – Chabad.org

%d blogueurs aiment cette page :