Dans un événement récent qui a secoué le monde des réseaux sociaux, le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben-Gvir, a pris la parole pour condamner une attaque verbale filmée et diffusée en ligne. La vidéo montre une femme à Tel-Aviv en train d’agresser verbalement un jeune étudiant de la Yeshiva Habad, qui offrait aux passants la possibilité de mettre les Téfilines (phylactères).

 

« J’ai été choqué en voyant la vidéo d’un Habadnik mettant des Téfilines sur la place Bima à Tel-Aviv, et recevant en retour de la haine de la part d’une passante », a partagé Ben-Gvir sur son compte Twitter. « Je ne peux que condamner un tel comportement. Cette haine rampante, qui détruit tout sentiment de bienveillance, doit cesser. Un Haredi, c’est aussi mon frère ! »

Le célèbre journaliste Guy Lerer a également réagi face à ce qu’il a appelé la « vidéo de la haine » : « Mes frères laïcs et libéraux, vous qui êtes des hommes de vérité et de liberté, il y a tant de combats importants à mener et tant de menaces à affronter dans l’espace public – pourquoi ne pas laisser les Habadniks et leurs stands vivre en paix ? »

 

 

Poursuivant sur sa lancée, Lerer a déclaré : « Je connais de nombreux Habadniks qui sont des personnes généreuses et qui ont contribué de manière significative à diverses initiatives importantes auxquelles nous avons participé. » Il semble donc qu’une nouvelle page se tourne dans le débat public, exigeant plus de tolérance et de respect mutuel.