Des centaines de personnes se sont rendues mercredi soir sur la tombe de Yehoshua (Josué) ben Nun et Calev ben Yefouna, dans le village de Kifl Haris en Samarie.

Joshua est né comme Osée ben Nun en Egypte, en l’an 2406 de la création (1355 avant notre ère); comme Moïse , il était caché dans le Nil après sa naissance pour échapper au décret de Pharaon selon lequel tous les nouveaux-nés mâles hébreux seraient noyés dans le fleuve. Pendant quarante ans, il fut le fidèle disciple de Moïse «qui ne quitta pas la tente de son maître».

En 1312, il était l’un des douze espions envoyés par Moïse pour explorer le pays de Canaan en vue de sa conquête par les enfants d’ Israël . ce fut alors que Moïse a ajouté la lettre youd au nom d’Osée, changeant à « Joshua ». Josué était l’un des deux espions qui avait présenté un rapport positif et encourageant sur la Terre promise et avait tenté de contrecarrer les efforts des dix autres espions pour dissuader les populations d’entrer dans le pays.

Après le décès de Moïse en 1273, Josué succéda à son maître en tant que chef du peuple d’Israël. Sous sa direction, ils ont traversé le Jourdain. Pendant sept ans, Josué mena le peuple au combat, défaisant 31 rois et conquérant leurs villes et territoires, qui constituaient l’essentiel du territoire situé à l’ouest du Jourdain. Pendant sept ans après cela, Joshua a supervisé le processus de division du pays entre les 12 tribus d’Israël et d’attribution d’une partie à chaque famille. Il est décédé le 26 Nissan 2516, à l’âge de 110 ans.

L’entrée dans le village arabe a été effectuée sous haute surveillance par les FDI et la police.

Le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a déclaré: « Nous sommes venus ici pour nous renforcer, car nous avions la personnalité de Yehoshua ben Nun, un dirigeant qui ne craignait rien et qui a déclaré: « Montons et possédons la Terre, car nous sommes capable de le faire. C’est lui qui a conduit le peuple juif sur la terre d’Israël sans crainte des défis. »

Le commandant de la brigade d’Éphraïm, le capitaine Dima Skorniakov, a déclaré: « Plusieurs fois par an, les soldats de Tsahal sécurisent l’entrée des tombes afin de permettre les prières sur le site, avec des préparatifs préliminaires. »

« Les entrées du village se font de manière concentrée et ordonnée, et en coordination avec les organisateurs. Toutes les forces de sécurité s’emploient à permettre une entrée sûre et à protéger la sécurité des fidèles », a ajouté Skorniakov. Arutz 7

 


Widget not in any sidebars