Le Rav ‘Hananya Yossef Eisenbach , un gaon exceptionnel et prolifique qui a dirigé des Yéchivot à Kiryat Gat, à Jérusalem, à Bnei Brak et à Buenos Aires, est décédé vendredi.

Le Rav ‘Hananya Yossef Eisenbach , qui a éduqué des milliers de personnes dans les Yéchivot qu’il a dirigés et à travers les nombreux livres qu’il a écrits, est décédé le vendredi 30 Chevat 5781. Il avait 77 ans et littait contre « la maladie » ces dernières années.

Le Rav Eisenbach est né le 24 ‘Hechevan 5704 (1943) dans le quartier religieux Beth Israël à Jérusalem de ses parents Rav Shimon Benzion et ‘Hanna Rechyl Eisenbach.

Dans sa jeunesse, il a appris dans la Yéchiva Ponovitch et plus tard dans la Yéchiva Torat Emet, avant de se rendre à New York et d’apprendre à la Yéchiva centrale Tom’hei Tmimim Loubavitch au 770 Eastern Parkway.

Doué d’un esprit brillant et d’une mémoire exceptionnelle, il passa ses journées à étudier avec diligence toutes les parties de la Torah et de la ‘Hassidout. Il a été profondément influencé par le Rav Chmouel Elazar Halperin de Jérusalem et le célèbre Rav et Machpia de Kfar Chabad Rav Chlomo ‘Haïm Kesselman .

En 5729, il épousa sa Bra’ha Elka, fille du Rav Aharon Berenshtein, Rosh Yéchiva ‘Hayé Olam à Jérusalem.

Au fil des années, il a été à la tête de plusieurs institutions de Torah, dont la Yéchiva Tomhei Tmimim à Kiryat Gat, le Beth Midrach Gavoa à Jérusalem, la Yéchiva Tomhei Tmimim à Bnei Brak, le Mahon L’limoudei Horah à Bruxelles et le Kollel Ohel Yossef Moshe à Buenos Aires, en Argentine.

Il était un enseignant charismatique qui a consacré de nombreuses heures à ses élèves et a même montré une attention personnelle pour leur bien-être, brisant les barrières entre le savant Roch Yéchiva et le jeune élève.

Avec un dynamisme insatiable, il a pris une part active à d’autres projets, comme rejoindre l’équipe éditoriale de l’Encyclopédie talmudique, fonder l’institut Ma’hon B’taama pour la publication d’essais sur le Choul’han Arou’h du Rav Alter et écrire régulièrement dans le magazine Kfar ‘Habad.

Il est devenu un auteur prolifique grâce à sa série de livres intitulée « Ma’hné Yossef », qui contient ses ‘Hidouchim et Pilpoulim sur la Guémara, le Choul’han Arou’h, le Rambam, les Si’hot du Rabbi et bien d’autres.

Il a servi d’ambassadeur en quelque sorte, en développant des relations étroites avec les principaux Rabbanim, Admourim et Raché Yéchivot de différents courants en utilisant la connexion pour défendre les voies de la ‘Hassidout et promulguer les enseignements et directives du Rabbi.

Il laisse dans le deuil sa femme, et ses enfants:
– Mme Lea Belinow – épouse du Rav Asher Belinow, Roch Yéchiva ‘Habad à Elad, Israël
– Rav Shimon Eisenbach, Maggid Shiur à Yéchiva de Brunoy, France

Il laisse également dans le deuil ses frères et soeur:
– Rav Chalom Leib Eisenbach – Montréal
– Rav Avraham Eisenbach – Jérusalem
– Mme Ahuva Rosenvasser – Bnei Brak

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :