L’Irlande, la Norvège, l’Espagne, la Finlande, la France, la Suède et les Émirats arabes unis seront ajoutés à la liste des « pays rouges » dès dimanche soir.

 

Le comité de classification d’État du ministère de la Santé a recommandé mercredi au gouvernement de déclarer l’Irlande, la Norvège, l’Espagne, la Finlande, la France, la Suède et les Émirats arabes unis comme pays «rouges».

La décision prendra effet le 19 décembre, dans la nuit de dimanche à lundi, sous réserve de l’approbation du gouvernement et de la commission constitutionnelle de la Knesset.

Voici la liste des pays rouges à ce jour :

Ouganda, Seychelles, Angola, Érythrée, Éthiopie, Eswatini, Botswana, Burundi, Burkina Faso, Bénin, Royaume-Uni, Ghana, Gabon, Djibouti, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Gambie, Danemark, Afrique du Sud, Soudan du Sud, Démocratique République du Congo, République centrafricaine, République du Congo (Congo-Brazzaville), Zimbabwe, Zambie, Côte d’Ivoire, Togo, Tanzanie, Libéria, Lesotho, Mauritanie, Maurice, Mali, Madagascar, Mozambique, Nigéria, Niger, Malawi, Namibie, São Tomé et Príncipe, Somalie, Sénégal, Sierra Leone, Sainte-Hélène (Royaume-Uni), Tchad, Comores, Cap Vert, Kenya, Cameroun, Réunion (France), Rwanda.

Un pays rouge est un État vers lequel voler est interdit sauf avec autorisation, et tous les rapatriés d’un pays rouge sont obligés de se mettre en quarantaine complète. Tous les rapatriés qui ne sont pas protégés conformément aux définitions du ministère de la Santé devront être isolés dans un hôtel au nom de l’État, jusqu’à ce qu’un résultat négatif soit obtenu lors d’un test PCR qu’ils ont effectué à leur arrivée en Israël.

Après avoir reçu un résultat négatif, ils seront autorisés à terminer la période d’isolement à leur domicile, à condition qu’ils déclarent que personne d’autre qu’eux ne vit ou ne se trouve dans le domicile.

L’Omicron à la Knesset

Le ministère de la Santé a informé aujourd’hui (jeudi) la Knesset qu’après qu’un des agents de sécurité de l’Assemblée législative eut été testé positif au variant Omicron.

LeL’agent de sécurité était pour la dernière fois à la Knesset le dimanche 12 décembre.

À la suite d’une enquête épidémiologique visant à couper les chaînes d’infection, qui a été menée en collaboration avec des professionnels du ministère de la Santé, des consignes d’isolement ont été données à 21 autres agents et employés de la Knesset, ainsi qu’au député Meir Porush.

 

%d blogueurs aiment cette page :