Le Beth Din de Crown Heights a publié une lettre décourageant fortement les visites pour Tichri, sauf dans la mesure autorisée par les médecins locaux. Ils ont également demandé de ne pas appeler et de demander des exceptions.

 

Le Beth Din de Crown Heights a publié jeudi une lettre décourageant fortement les visites pour Tichri.

La lettre, signée par le Rav Avraham Osdoba et le Rav Yosef Braun, a été émise en réponse à de nombreuses personnes qui avaient demandé l’autorisation de se rendre à Crown Heights.

«Nous réitérons ce que nous avons écrit à plusieurs reprises selon lequel il ne faut pas visiter Crown Heights à moins que dans les conditions spécifiées par les médecins locaux», ont-ils écrit.

La déclaration du Beth Din fait suite aux directives publiées mercredi par la Société Gedaliah et le Dr Eli Rosen selon lesquelles on ne peut visiter Crown Heights que si un test viral positif a été effectué plus de 10 jours avant d’arriver à Crown Heights, ou des anticorps positifs.

Les lignes directrices ont été soutenues par les Rabbanim, qui ont écrit une lettre affirmant leur soutien. La lettre publiée jeudi expliquait plus en détail ce sujet.

———-

Mercredi 29 Menahem Av.

En réponse aux nombreuses demandes concernant la visite de Crown Heights, pour l’année scolaire à venir et pour la Fêtes de Tichri:

Nous réaffirmons par la présente ce qui a été précédemment déclaré, à plusieurs reprises, de ne pas visiter Crown Heights dans un avenir prévisible, à moins de répondre aux exigences médicales énoncées dans les directives fournies par les médecins communautaires. Ces lignes directrices ont été rendues publiques dans un document séparé, avec l’approbation du soussigné.
Veuillez ne pas appeler les bureaux de Beth Din pour en savoir plus à ce sujet, car notre opinion à ce sujet a déjà été clarifiée à plusieurs reprises, à la fois verbalement et par écrit: tout dépend de l’avis des médecins communautaires et toutes les questions doivent être tranchées par eux.
Inutile de dire qu’il faut être prudent en écoutant les instructions médicales, et ne pas essayer de les déjouer ou de les contourner de quelque manière que ce soit Hass Vechalom les consignes. L’importance de suivre les ordres des médecins est mentionnée dans de nombreux Si’hot et lettres du Rabbi. Cela est particulièrement vrai maintenant, lorsque nous sommes confrontés à une préoccupation potentielle de mettre des vies en danger, à propos de laquelle la Torah déclare que l’on n’est pas autorisé à se placer (directement ou indirectement) et certainement pas mettre les autres dans une situation potentiel même lointain, de danger, car les lois relatives à la prévention du danger sont encore plus strictes que celles relatives aux interdictions catégoriques (Issurim).
Les paroles du Rav Akiva Eiger concernant ces questions ont déjà été rendues publiques (Igros Sofrim ch. 30): «J’ai émis un avertissement après avoir averti que leur conduite doit être conforme aux décisions des médecins, [que l’on soit extrêmement prudent] et se distancier de ce [danger] comme on se distancierait de la nourriture interdite, et qu’il ne faut pas s’écarter des instructions du médecin, pas même une longueur de cheveux, comme cela est déduit du verset «Protégez-vous de tout ce qui est mauvais ». Celui qui transgresse ou contourne la décision des médecins sur la manière de se conduire dans cette pandémie est un terrible pécheur aux yeux de Hashem, car les lois relatives à la prévention du danger sont encore plus strictes que celles concernant les interdictions absolues, en particulier dans une situation de danger potentiel pour soi-même et pour les autres,

Il faut également le noter de la responsa de Tzemach Tzedek, qui mentionne de nombreuses directives médicales en matière de protection de la santé, et émet de nombreuses indulgence halakhiques afin de prévenir la propagation d’une peste, et écrit: «Il n’y a absolument pas de place pour les ‘Houmrot [dans cette affaire] parce qu’être Ma’hmir est considéré comme une indulgence quand il en résulte une possibilité de danger même lointaine, car il est écrit «vous devriez vivre avec elles [les Mitsvot]» et non pas qu’ils [les Mitsvot] soient utilisés à tort comme une source de danger potentiel même lointain (un dépôt de garantie).
Que ce soit la volonté de Hachem que nous méritions l’accomplissement de la Bra’ha «Toutes les maladies que vous avez connues ne vous atteindront jamais» et il ne devrait pas rester même un reste de cette maladie, comme si elle n’avait jamais été là, avec le venue du Machia’h, Mamash maintenant!

Avec des bénédictions à inscrire et sceller pour une bonne et douce année

Harav Avrohom Osdoba – Membre de Badatz de Crown Heights
Harav Yossef Braun – Membre de Badatz de Crown Heights

WhatsApp Vous êtes témoin d'un événement?
%d blogueurs aiment cette page :