Les partis haredim cherchent à dissoudre la Knesset pour empêcher la formation du gouvernement Bennett-Lapid au motif que Bennett avait violé sa promesse faite à ses électeurs de ne pas siéger avec Lapid.

La faction Judaïsme unifié de la Torah a soumis aujourd’hui (mardi) un projet de loi visant à dissoudre la 24e Knesset, deux mois seulement après son assermentation et deux mois et demi après les élections.

Le projet de loi a été signé par tous les membres de la faction à la Knesset, ainsi que par le président de la faction Shass à la Knesset, le député Michael Malchieli.

L’exposé des motifs de la proposition se lit comme suit : « Malgré les résultats des élections à la vingt-quatrième Knesset, qui se sont soldées par une décision claire pour la droite, un gouvernement d’exclusion a été formé, dirigé par le député Naftali Bennett.

Il a en outre été allégué que le gouvernement avait été formé « en violation de la promesse électorale de base explicite faite à ses centaines de milliers d’électeurs, selon laquelle il ne formerait pas de gouvernement tournant avec le président de Yesh Lapid, Yair Lapid et ne siégerait pas dans le même gouvernement. avec le député Mansour Abbas, président de Ra’am. »

« Afin d’éviter la tromperie des citoyens d’Israël, il est proposé de dissoudre la Knesset et de rendre les rênes aux citoyens de l’État, afin d’établir une nouvelle direction qui assurera l’avenir de l’État juif et démocratique dans Israël », ont ajouté les rédacteurs.

Abonnez-vous à Hassidout.org par Email

Saisissez votre adresse e-mail pour recevoir tous les nouveaux articles dans votre boite e-mail.

 
     
%d blogueurs aiment cette page :