Rav Elazar Erntroy, l’avrekh ‘Habad dévoué qui a suscité la sanctification du Nom divin en recevant un certificat d’excellence des mains du chef d’état-major, du ministre de la Défense et du président. Il a fait preuve d’une attention exceptionnelle envers les réservistes blessés au combat, dans le cadre de son poste. 

 

Le soldat ‘hassid ‘Habad Rav Elazar Erntroy, avec une apparence ‘hassidique impossible à manquer. Ainsi, son service militaire dans l’unité des ressources humaines de Tsahal, au département des salaires et des pensions, et son apparence ‘hassidique ont attiré une attention particulière lors de la cérémonie de remise des prix des « Soldats d’excellence » pour l’année 2023 par le président, en présence du ministre de la Défense Yoav Gallant, du chef d’état-major Herzi Halevi et aux côtés de 119 autres soldats d’excellence.

Au cours du Jour du Souvenir, Elazar Erntroy a été aperçu en train de faire mettre les Tefilines à des dizaines de soldats et de membres des familles endeuillées à l’entrée du Mont Herzl, portant son uniforme de Tsahal.

 

Rav Elazar Erntroy, marié et père de trois enfants, est le fils des Chlouhim Rav Na’houm et Dina Erntroy, émissaires du Rabbi dans la ville de Zaporijia en Ukraine, et le gendre du Rav Yehouda Silbershtrom de Nahalat Har ‘Habad. La ville de Zaporijia a subi de lourds bombardements et tirs de roquettes pendant la guerre russo-ukrainienne, ce qui a contraint la jeune famille Erntroy à immigrer en Terre Sainte.

« La transition n’allait pas de soi », raconte Rav Elazar. « Ma femme travaillait en Chli’hout en Ukraine pour le ministère de l’Éducation et j’étais responsable du système de cours de Torah dans la communauté. Nos visites en Israël étaient courtes au début, mais depuis l’enfance, j’avais toujours voulu monter et vivre en Terre Sainte, et surtout en tant que fils de Chlouhim, je voulais contribuer sur le plan spirituel. »

Cela s’est passé rapidement : il s’est engagé dans l’armée et dans son poste, il s’est occupé des réservistes blessés pendant la guerre qui a éclaté à Sim’hat Torah. « J’y ai mis quelque chose de très personnel au-delà de l’aspect technique du poste », dit-il humblement.

Comment un ‘Hassid ‘Habad fils de Chalia’h s’accommode-t-il des usages militaires et du cérémonial officiel ? 

« On m’a appris à ne voir que du bien en toute chose. Avant mon service, j’ai consulté un Rav car je n’étais pas obligé de servir. Mon arrière-grand-père était justement de « Neturei Karta » qui s’opposent au sionisme et à tout symbole officiel, et je porte son nom, et c’est justement moi, son petit-fils, qui ai trouvé un poste de Chli’hout significatif dans Tsahal… »

« Ma participation à la cérémonie a certainement apporté une grande sanctification du Nom divin. Tout le monde était ému, surtout mes commandants. J’ai dit quelques mots sur le Rabbi en tant que leader qui se soucie de chaque Juif dans le monde, et après mon discours, le président de l’État Itzhak Herzog, ému m’a serré la main. Il a raconté qu’il avait eu le mérite d’être deux fois chez le Rabbi aux côtés de son père Haïm Herzog lorsqu’il était ambassadeur d’Israël à l’ONU. »

Comment tes collègues et supérieurs te traitent-ils ?

« Chaque jour où j’arrive, je sens que je vis une Chli’hout. Je parle avec des gens d’un tout autre monde… Il y a des officiers qui mettent régulièrement les Tefilines chez nous. On sent que le Rabbi marche avec nous.

Quelle sensation de passer d’un lieu de guerre – l’Ukraine – à un autre lieu de guerre – la Terre Sainte ?

« C’est un pays sur lequel les yeux de l’Éternel sont fixés. » Malgré les choses douloureuses que nous avons vécues et que nous vivons, nous voyons des miracles tout le temps. J’ai eu l’occasion de parler à des réservistes qui ne viennent pas d’un milieu de foi, ils ont dit plus d’une fois qu’ils « avaient vu Dieu de les yeux ». Que ce soit un tankiste qu’une roquette RPG a manqué de 10 cm, ou des combattants sur lesquels un sniper a tiré une balle qui a frôlé l’oreille en laissant des sifflements, des gens qui ont ont été miraculeusement sauvés.

Quel est ton message en tant que soldat d’excellence ?

« Trouver seulement le bien en toute chose et en chaque personne. L’unité nous mènera à la victoire complète et à la Délivrance. » Amen.