Les recherches archéologiques récemment développées révèle l’un des bâtiments publics les plus magnifiques découverts dans la Jérusalem de l’époque du Second Temple.

La Western Wall Heritage Foundation et l’Israel Antiquities Authority permettent au public de voir de nouvelles sections impressionnantes de l’un des plus magnifiques bâtiments publics découverts depuis la période du Second Temple. La découverte – fruit de fouilles archéologiques récemment menées dans les tunnels du Mur occidental – fera partie du nouvel itinéraire ouvert aux visiteurs avant Roch Hodech Elloul.

Une partie de la structure, à l’ouest de l’arche de Wilson et du Mont du Temple, avait été découverte et documentée par Charles Warren au XIXe siècle, suivi par divers archéologues au XXe siècle. Maintenant que ses fouilles sont terminées, nous savons que ce bâtiment contenait deux magnifiques chambres identiques avec une fontaine élaborée entre elles. Les murs des salles et de la fontaine étaient ornés d’une corniche sculptée portant des pilastres (piliers plats) surmontés de chapiteaux corinthiens. Le style décoratif du bâtiment est typique de l’opulente architecture de la période du Second Temple.

Mordechai Soli Eliav, président de la Western Wall Heritage Foundation, a déclaré : « Il est passionnant de révéler une structure aussi magnifique de la période du Second Temple alors que nous pleurons sa destruction et prions pour sa restauration. Ces chambres font partie d’une nouvelle promenade à travers les tunnels du Mur occidental, où les visiteurs pourront voir des découvertes fascinantes et marcher pour la première fois le long de l’ensemble du parcours parmi les vestiges de la période du Second Temple qui illustrent la complexité de la vie juive à Jérusalem entre les Hasmonéens et les Périodes romaines.

Selon le Dr Shlomit Weksler-Bdolach, directeur des fouilles au nom de l’Autorité des antiquités d’Israël, « C’est sans aucun doute l’un des plus magnifiques bâtiments publics de la période du Second Temple qui ait jamais été découvert à l’extérieur des murs du Mont du Temple à Jérusalem. Le bâtiment, qui se trouvait apparemment le long d’une rue menant au Mont du Temple, était utilisé pour des fonctions publiques – il s’agissait peut-être même du bâtiment du conseil municipal où les dignitaires importants étaient reçus avant d’entrer dans l’enceinte du Temple et sur le Mont du Temple.

« Les visiteurs du site peuvent désormais admirer l’opulence du lieu : les deux chambres latérales servaient de pièces de réception ornées et entre elles se trouvait une magnifique fontaine dont l’eau jaillissait de tuyaux de plomb incorporés au milieu des chapiteaux corinthiens dépassant du mur. L’excavation a également découvert les dalles de pierre massives d’origine avec lesquelles l’ancien bâtiment était pavé. Les archéologues pensent que les chambres, qui servaient également de salle à manger, contenaient des canapés inclinables en bois qui n’ont pas été conservés.

« Les salles à manger inclinables étaient courantes dans les mondes grec, hellénistique et romain du  IIIe et IVe siècles de notre ère. Ils sont connus dans les archives archéologiques des maisons privées, des palais, des temples, des complexes de synagogues et des complexes civils. Dîner ou festoyer en position allongée est mentionné dès le Livre d’Amos – dans la première moitié du VIIIe siècle avant notre ère – lorsque le prophète réprimande le peuple des royaumes de Juda et d’Israël.

« À la fin de la période du Second Temple, avant la destruction du Temple, d’importants changements apportés dans toute la région comprenaient des modifications au bâtiment, qui était divisé en trois chambres distinctes. Dans l’une des chambres, un bassin à gradins a été construit qui servait de bain rituel.

Shachar Puni, architecte du département de la conservation de l’Autorité des antiquités d’Israël, a expliqué : « Le nouvel itinéraire permet de mieux comprendre le site complexe et important connu sous le nom de tunnels du Mur occidental, tout en soulignant l’étendue de ce magnifique bâtiment. Il crée un nouveau parcours pour les visiteurs qui traverse le bâtiment et mène à l’enceinte spacieuse au pied de l’arc de Wilson (l’un des ponts menant au mont du Temple), qui a également été fouillé par la Western Wall Heritage Foundation et l’Autorité des Antiquités israéliennes. En rendant l’itinéraire accessible et en l’ouvrant au public, les visiteurs découvrent l’un des sites les plus fascinants et impressionnants de la vieille ville de Jérusalem.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :